SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 November 2022, Tuesday |

L’ONU exhorte le G20 à prévenir la faim en Afghanistan

Le coordinateur des secours d’urgence de l’ONU, Martin Griffiths, a envoyé un message aux dirigeants des 20 plus grandes économies du monde, réunis aujourd’hui à Rome, en déclarant qu’ils devaient se préoccuper de l’Afghanistan, dont l’économie s’effondre.

« Les besoins en Afghanistan augmentent », a déclaré Martin Griffiths dans une interview accordée à l’Associated Press, vendredi.

Il a ajouté que la moitié des enfants afghans de moins de cinq ans risquent de souffrir de malnutrition sévère et qu’il y a une épidémie de rougeole dans chaque province afghane, ce qui est un « feu rouge » pour ce qui se passe dans la communauté, a-t-il dit.

Et Griffiths a averti que l’insécurité alimentaire entraîne la malnutrition, la maladie et la mort, et qu’en l’absence de « mesures correctives », le monde sera témoin de décès en Afghanistan.

Dans le même contexte, Griffiths a déclaré que le Programme alimentaire mondial compte actuellement 4 millions de personnes en Afghanistan, mais les Nations unies s’attendent à ce qu’en raison des conditions hivernales difficiles et de l’effondrement économique, « elles devront fournir de la nourriture à trois fois ce nombre, soit 12 millions d’Afghans, ce qui est énorme. »

Cette semaine, Griffiths a lancé un appel au Programme alimentaire mondial pour qu’il fournisse 200 millions de dollars afin de financer ses opérations jusqu’à la fin de l’année. Griffiths a exhorté les pays qui ont suspendu leur aide au développement à l’Afghanistan après la prise du pouvoir par les talibans le 15 août, notamment les États-Unis et les pays européens, à transférer cet argent en Afghanistan, afin que l’aide humanitaire puisse être fournie à ceux qui en ont le plus besoin.

Il a noté que l’Union européenne a déjà transféré environ 100 millions d’euros à des fins humanitaires, et que les États-Unis ont annoncé jeudi plus de 144 millions de dollars d’aide humanitaire, ce qui porte leur aide totale aux Afghans du pays et aux réfugiés de la région à près de 474 millions de dollars en 2021.

Griffiths a souligné que la crise actuelle est le résultat de deux grandes sécheresses au cours des dernières années, de la perturbation des services pendant le conflit entre les talibans et le gouvernement afghan, et de l’effondrement de l’économie.

    la source :
  • Associated Press