SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 October 2021, Thursday |

L’ONU préoccupée par l’usage de la force contre les manifestants à Cuba

La commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme Michelle Bachelet est préoccupée par « l’usage d’une force excessive lors des manifestations à Cuba ».

Dans un communiqué, elle a appelé à la libération immédiate de toutes les personnes arrêtées pour avoir participé aux manifestations, appelant le gouvernement à répondre « aux demandes des manifestants par le dialogue et le respect et la protection du droit des individus à manifester pacifiquement et de la liberté d’opinion et d’expression ».

Elle a déclaré« Je regrette profondément la mort d’un manifestant lors de manifestations à La Havane. « Il est important d’ouvrir une enquête indépendante, transparente et efficace et de punir les responsables », ella a ajouté « il est troublant que parmi eux figurent des personnes qui ont été arrêtées en secret et d’autres dont on ne sait pas où elles se trouvent. Toutes les personnes arrêtées pour avoir exercé leur droit doivent être libérées.

Elle a répété son appel à « la levée des sanctions unilatérales en raison de leurs effets négatifs sur les droits de l’homme, y compris le droit médical ».

Le Gouvernement cubain a annoncé une première série de mesures visant à calmer la population et désamorcer la situation en facilitant l’entrée des aliments et de médicaments dans l’île.

Durant les mouvements, une personne est tué et ils ont arrêté plus de 100, suscitant l’inquiétude de la communauté internationale.