SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 December 2022, Thursday |

L’ONU suspend ses vols vers le Tigré

Les Nations Unies ont décidé de suspendre leurs deux vols hebdomadaires vers le Tigré pour son personnel humanitaire après que l’armée éthiopienne a mené une nouvelle frappe aérienne sur la capitale du territoire, faisant 11 blessés.

Vendredi après-midi, 11 victimes civiles ont été emmenées dans le plus grand hôpital Ayder de la région, dont deux grièvement, selon le Dr Haylum Kibidi, au quatrième jour de frappes aériennes sur la ville de Mekele alors que les combats s’intensifiaient vers le sud dans la région d’Amhara.

Des sources humanitaires ont révélé à l’AFP qu’un avion de l’ONU volant d’Addis-Abeba à Mekele s’était retrouvé contraint de rentrer en raison de la frappe aérienne d’hier.

La porte-parole du gouvernement éthiopien, Beilin Seyoum, a déclaré que les frappes aériennes de vendredi visaient un centre d’entraînement utilisé par le Front de libération du peuple du Tigré (TLA) rebelle, notant que « le site était également un centre de batailles menées par l’organisation terroriste ».

« Le raid a touché un champ et, selon l’un d’eux, il a brûlé des aliments pour le bétail », ont déclaré des habitants cités par l’AFP.

Le gouvernement du Premier ministre Abiy Ahmed est engagé dans une guerre dévastatrice depuis près d’un an dans la région du Tigré nord, où la communauté internationale a exprimé son inquiétude face aux récentes opérations.