SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 October 2022, Tuesday |

L’OTAN : Poutine a détruit la paix en Europe

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a réaffirmé l’engagement de l’alliance à défendre tout État membre, accusant le président russe Vladimir Poutine de « détruire la paix » en Europe.

« Poutine a détruit la paix en Europe, et l’alliance condamne l’agression brutale et injustifiée contre l’Ukraine », a déclaré Stoltenberg lors d’une conférence de presse en Pologne, mardi, accusant également la Biélorussie d’avoir permis cela.

Le secrétaire général de l’OTAN, qui était accompagné du président polonais Andrzej Duda, a ajouté : « Notre engagement envers l’article 5, qui est notre disposition de défense collective (une attaque contre un État membre est une attaque contre tous les membres de l’OTAN), est solide. Nous protégerons chaque centimètre carré du territoire de l’OTAN. »

Mais il a également souligné que l’OTAN « ne cherche pas à entrer en conflit avec la Russie » et « n’enverra pas de soldats ou d’avions en Ukraine », appelant Moscou à « se retirer immédiatement d’Ukraine. »

Lavrov accuse l’Occident de poursuivre la voie des sanctions

Mardi, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a accusé l’Union européenne de suivre la voie des sanctions au lieu de dialoguer avec la Russie sur la crise ukrainienne.

« Nous prenons toutes les mesures possibles pour empêcher l’émergence d’armes nucléaires en Ukraine », a déclaré Lavrov dans un discours prononcé à la Conférence sur le désarmement.

Le ministre russe des Affaires étrangères a exigé que les armes nucléaires américaines quittent les pays européens et retournent aux États-Unis, déclarant : « Il est temps que les armes nucléaires américaines quittent l’Europe. »

« L’Ukraine possède encore la technologie nucléaire soviétique et nous ne pouvons ne pas réagir à ce danger », a ajouté Lavrov.

Il a déclaré que « l’Union européenne a choisi la voie des sanctions au lieu du dialogue avec la Russie », notant que « l’Ukraine, avec le soutien de l’Occident, a commis des violations des droits de l’homme dans la région du Donbass. »