SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 September 2022, Thursday |

L’OTAN rejette la demande de l’Ukraine

Malgré les bombardements russes indiscriminés sur les villes ukrainiennes, les membres de l’OTAN ont rejeté vendredi la demande de Kiev d’imposer une zone d’exclusion aérienne.

« Nous ne faisons pas partie de ce conflit, et notre responsabilité est de veiller à ce qu’il ne s’intensifie pas et ne s’étende pas au-delà de l’Ukraine », a déclaré le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, lors d’une conférence de presse à l’issue d’une réunion d’urgence avec les ministres des Affaires étrangères des pays de l’alliance.

Et Stoltenberg a estimé que « la seule façon d’imposer une zone d’exclusion aérienne est d’envoyer des chasseurs de l’OTAN dans l’espace aérien ukrainien, puis d’imposer une zone d’exclusion aérienne en abattant des avions russes. »

« Si nous faisons cela, nous allons nous retrouver dans une situation qui pourrait conduire à une guerre totale en Europe, impliquant de nombreux autres pays et causant des souffrances humaines bien plus grandes. C’est pourquoi nous prenons cette décision douloureuse », a-t-il déclaré.

Les jours à venir seront plus mauvais

« Les jours à venir risquent d’être pires, avec davantage de morts, de souffrances et de destructions, car les forces armées russes font entrer leurs armes plus lourdes et poursuivent leurs attaques à travers le pays », a prévenu Stoltenberg.

« Nous continuerons à faire tout ce que nous pouvons pour protéger et défendre chaque pouce du territoire de l’OTAN », a déclaré Stoltenberg, rappelant que l’OTAN est une alliance défensive, dont la mission première est d’assurer la sécurité de nos 30 pays.

« Nous ne faisons pas partie de ce conflit et nous avons la responsabilité de veiller à ce qu’il ne s’intensifie pas et ne s’étende pas au-delà de l’Ukraine », a-t-il ajouté.

Quelle est l’alternative ?

D’autre part, Kiev a estimé que si l’alliance ne voulait pas fermer l’espace aérien ukrainien, les alliés devraient fournir à l’Ukraine des avions de guerre et des systèmes de défense aérienne pour l’aider à repousser les attaques aériennes russes.

Il convient de noter que les pays européens ont jusqu’à présent refusé de livrer des avions à l’Ukraine, et que la plupart des livraisons ont porté sur des armes légères, des missiles antichars et des missiles antiaériens portables.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé les puissances occidentales à imposer une zone d’exclusion aérienne au-dessus de son pays, depuis le début de l’attaque russe contre l’Ukraine il y a environ 9 jours.