SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 6 October 2022, Thursday |

L’Ukraine accuse la Russie de ne pas respecter le couloir humanitaire de Marioupol

Le ministère ukrainien de la Défense a accusé la Russie de manquer de respect au couloir humanitaire de Marioupol, ajoutant que les forces russes avaient bombardé le couloir humanitaire près de la ville, une route dédiée à l’évacuation des civils pris au piège dans la ville côtière assiégée des forces séparatistes russes et soutenues par Moscou, a rapporté l’AFP.

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères a déclaré que la Russie détenait 300 000 civils en otage à Marioupol, empêchant les évacuations malgré les accords convenus à la suite de la médiation du Comité international de la Croix-Rouge, et un porte-parole du ministère ukrainien des Affaires étrangères a déclaré dans un tweet que « huit camions, 30 bus sont prêts à acheminer de l’aide humanitaire à Marioupol et à évacuer des civils à Zaporizhzhia (227 km à l’ouest de Marioupol) ».

Trêve humanitaire

Les autorités ukrainiennes ont annoncé l’entrée en vigueur d’un cessez-le-feu temporaire pour évacuer les civils de cinq villes ukrainiennes, dont la capitale Kiev.

Reuters a cité le vice-Premier ministre ukrainien qui a déclaré que l’évacuation des civils de la ville de Sumi par des couloirs humanitaires commencerait aujourd’hui.

Les séparatistes de Donetsk, d’autre part, ont déclaré que la Russie fournissait aujourd’hui deux voies d’évacuation aux habitants côtiers de Marioupol sur la mer d’Azov.

Interfax a cité le ministère russe de la Défense disant qu’il avait arrêté la fusillade et ouvert des couloirs humanitaires depuis Kiev, Kharkiv, Sumi, Marioupol et Tcherneheev.

Le représentant permanent de la Russie auprès des Nations Unies, Vassily Nebenzia, a accusé l’Ukraine d’utiliser tous les moyens pour empêcher les civils de partir pour son pays.

Le Haut Commissaire pour les réfugiés Filippo Grandi a déclaré que le nombre de réfugiés ukrainiens dans les pays voisins atteindrait 2 millions aujourd’hui ou demain.

Quelque 1,2 million d’Ukrainiens ont fui vers la Pologne depuis l’invasion russe du 24 février, dont 141 500 lundi, selon les gardes-frontières polonais mardi.