SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 December 2022, Wednesday |

L’Ukraine annonce ses pertes économiques depuis le début de la guerre

Le gouvernement ukrainien a compté les pertes économiques causées par la guerre russe sur son territoire à plus de 560 milliards de dollars.

Un peu plus d’un mois après le début de la guerre russe en Ukraine, la ministre ukrainienne de l’économie Ioulia Sviridenko a annoncé, via Facebook, que « l’impact direct des dommages » depuis le début de l’attaque russe le 24 février est estimé à « 564,9 milliards de dollars. » À cela s’ajoute « l’impact indirect des batailles » sur l’économie, notamment une augmentation du chômage, une baisse de la consommation et une diminution des revenus de l’État.

Sviridenko a indiqué que les pertes sont les plus importantes au niveau des infrastructures qui ont « partiellement ou complètement détruit », en plus de « dizaines de gares et d’aéroports » pour une valeur de 108,5 milliards d’euros.

Elle a parlé de la destruction de dix millions de mètres carrés d’espace résidentiel, en plus de deux cent mille voitures. Elle a estimé une baisse du PIB de 102 milliards d’euros en 2022, soit une contraction de plus de 55 % de l’économie par rapport à 2021.

Elle a expliqué que le budget de l’État ukrainien pourrait diminuer de 43,8 milliards de dollars, soit une baisse d’environ 90 % par rapport au budget annuel prévu pour l’Ukraine.

Compensation des avoirs russes gelés

« Les chiffres changent tous les jours, et malheureusement ils sont en hausse », a déclaré la ministre de l’Économie. Et elle a ajouté : « C’est pourquoi l’Ukraine exigera de l’agresseur une compensation financière que ce soit par des décisions judiciaires ou par un transfert direct à l’État des actifs russes gelés (actuellement) en Ukraine. »

Le conseiller économique du président ukrainien, Oleg Ustenko, a déclaré jeudi 10 mars que les dommages causés par la guerre jusqu’à présent sont estimés à environ 100 milliards de dollars.

« Les évaluations très préliminaires que nous avons faites… montrent que la valeur des actifs que nous avons perdus est d’environ 100 milliards de dollars », a expliqué Ustenko dans une interview en ligne avec le Peterson Institute for International Economics, un groupe de réflexion américain.

En comparant la déclaration de la ministre ukrainienne de l’économie, Ioulia Sviridenko, du lundi 28 mars, avec celle du conseiller économique du président ukrainien, Oleg Ustenko, du jeudi 10 mars, on constate que les pertes de l’Ukraine en 18 jours seulement s’élèvent à 464,9 milliards de dollars.

Un versement initial de 300 milliards de dollars

Le conseiller économique du président ukrainien, Oleg Ustenko, a évoqué l’idée d’utiliser près de 300 milliards de dollars de réserves de la Banque centrale russe gelées après les sanctions occidentales, ainsi que l’argent confisqué aux riches alliés du président Vladimir Poutine.

Dans le même contexte, la communauté internationale a apporté son soutien à l’Ukraine, mais les experts soulignent que l’importante aide financière qui lui a été allouée ne compensera pas les pertes.

Par exemple, le Fonds monétaire international a approuvé mercredi une aide d’urgence de 1,4 milliard de dollars à l’Ukraine et s’est engagé à participer aux efforts de reconstruction lorsque la guerre prendra fin.

Mercredi dernier, Oleg Ustenko a renouvelé son appel aux gouvernements, notamment européens, à boycotter le pétrole et le gaz naturel russes.

« Les Européens continuent de payer ce monstre pour qu’il tue notre peuple », a-t-il déclaré.

Le responsable a commenté le besoin de certains pays comme l’Allemagne en énergie russe pour le chauffage, en disant : « Je peux vous assurer qu’il fait beaucoup plus froid dans les abris ukrainiens où les gens se cachent. »