SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 September 2022, Tuesday |

L’Ukraine fixe les garanties d’après-guerre…Et la Russie avertit d’une « troisième guerre mondiale »

Mercredi, le gouvernement ukrainien a défini les garanties de sécurité qu’il estime nécessaires pour le pays une fois la guerre avec la Russie terminée.

Selon l’agence de presse allemande DPA, le plan, élaboré à Kiev par le chef de l’administration présidentielle, Andriy Yermak, et l’ancien secrétaire général de l’OTAN, Anders Fogh Rasmussen, indique les équipements et la formation dont l’armée ukrainienne a besoin de la part de ses alliés occidentaux pour pouvoir défendre sa souveraineté à l’avenir.

Le plan propose que plusieurs pays européens, ainsi que les États-Unis, le Canada, l’Australie et la Turquie, garantissent la sécurité de l’Ukraine, et que celle-ci poursuive ses efforts pour rejoindre l’OTAN.

Alors que l’Ukraine a déclaré au début de l’invasion russe qu’elle était prête à renoncer à son objectif constitutionnel d’adhérer à l’OTAN en échange d’un cessez-le-feu, Kiev affirme aujourd’hui qu’elle est exclusivement intéressée par une adhésion à part entière plutôt que par des garanties de sécurité plus libérales.

D’autre part, l’ancien président russe Dmitri Medvedev, qui est devenu l’un des hommes politiques les plus favorables à la guerre en Russie, a averti que les propositions de l’Ukraine conduiraient à une « troisième guerre mondiale ».

Medvedev a écrit sur « Telegram » que l’adhésion à l’OTAN obligerait les autres États membres à défendre l’Ukraine, ajoutant que si l’alliance espère affaiblir la Russie de cette manière, ils verront « la terre brûler et le ciment fondre. »