SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 26 September 2022, Monday |

L’Ukraine: Les pourparlers sont « difficiles » pour faire sortir les défenseurs de l’usine d’Azovstal

La vice-première ministre ukrainienne Irina Vereshchuk a déclaré vendredi que les négociations avec la Russie sur l’évacuation des défenseurs de l’usine assiégée d’Azovstal à Marioupol étaient « extrêmement difficiles », mais n’a donné aucun détail.

« Le résultat n’est peut-être pas satisfaisant pour tout le monde, mais notre travail consiste à faire en sorte que nos enfants, tous, soient en vie », a-t-elle ajouté dans un message en ligne.

« Si Dieu le veut, nous les sauverons tous ».

Il convient de noter que l’armée ukrainienne a annoncé jeudi que les forces russes poursuivaient les frappes aériennes sur l’usine sidérurgique tentaculaire de la ville côtière, qui a été presque détruite.

L’état-major général a également précisé, dans son communiqué opérationnel du 78e jour de l’opération militaire russe, que la Russie avait tiré des obus d’artillerie et des grenades à main sur les forces ukrainiennes dans l’axe de Zaporijia.

C’était un refuge pour les civils fuyant Mariupol, selon l’Associated Press.

Ces derniers jours ont vu la sortie de toutes les femmes et enfants de l’usine sidérurgique assiégée par les forces russes.

Suite au début des hostilités russes contre l’Ukraine en février 2022, l’usine d’Azovstal a été paralysée.

Après avoir produit chaque année en temps de paix 4 millions de tonnes d’acier et 3,5 millions de tonnes d’autres métaux et 1,2 million de tonnes d’acier galvanisé, c’est-à-dire qui a subi un processus chimique pour l’empêcher de se corroder.

L’installation géante est située dans une zone industrielle surplombant la mer d’Azov et occupe une superficie de plus de 11 kilomètres carrés et comprend un grand nombre de bâtiments antidéflagrants, de voies ferrées, de caves et de tunnels souterrains, selon le journal britannique The Guardian.

    la source :
  • Des agences
  • Reuters