SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 October 2022, Monday |

L’Ukraine publie des images des destructions à Kiev et annonce le meurtre de 11000 soldats russes

Dimanche, l’état-major des forces armées ukrainiennes a annoncé que plus de 11 000 soldats russes avaient été tués depuis le début de la guerre le 24 février.

Hier samedi, des combats ont vu des pertes dans les rangs de l’armée russe, selon un communiqué du gouvernement ukrainien, alors que les forces ukrainiennes lançaient des raids aériens sur les forces d’infanterie russes dans le district militaire central.

Le communiqué indique que les forces ukrainiennes ont abattu deux avions russes et capturé 3 pilotes, tandis que le quatrième a été tué et abattu cinq hélicoptères et un drone, en plus d’un avion de combat Su-25.

L’armée russe a recommencé à attaquer la ville portuaire de Marioupol dans le sud-est de l’Ukraine et a continué à avancer dans d’autres régions ukrainiennes alors que de violents combats se poursuivaient autour de la capitale, Kiev.

Dans un autre contexte, le ministère ukrainien de l’Intérieur a annoncé dimanche qu’il y avait eu des victimes civiles dans les bombardements russes de villes à l’ouest de la capitale, Kiev.

Le ministère a publié une vidéo sur sa page Facebook montrant les effets du bombardement russe de maisons résidentielles.

Elle a déclaré que les bombardements visaient les villes de Jytomyr, Korosten et Ovruch.

Elle a souligné que « les bombardements ont entraîné la destruction et l’endommagement de dizaines d’habitations, et qu’il y a eu des victimes parmi la population civile ».

Elle a ajouté que:« à la suite des frappes de missiles, une personne a été tuée et deux blessées, 10 maisons ont été détruites à Korosten et 5 enfants ont été sauvés du sous-sol de l’une des maisons ».

Elle a souligné que l’attentat à la bombe a également entraîné « la destruction et l’endommagement de 15 maisons d’habitation à Ofrush, alors qu’aucune victime civile n’a été enregistrée ».

Le ministère de l’Intérieur a indiqué qu’il continuait à « documenter les crimes » et à fournir « l’assistance nécessaire » aux personnes concernées.

Et elle a ajouté:« La police et les équipes de secours sont pleinement préparées à répondre aux urgences, et les patrouilles travaillent pour empêcher les vols dans les maisons qui ont été abandonnées par leurs résidents en raison du danger des opérations militaires ».

    la source :
  • Alhurra
  • Des agences