SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 September 2022, Thursday |

L’Ukraine reprend 3000 kilomètres carrés de troupes russes

L’Ukraine a déclaré dimanche que ses forces avaient repris aux forces russes des zones de plus de 3 000 kilomètres carrés ce mois-ci, dans le cadre d’une contre-offensive concentrée dans le nord-est du pays.

Le général ukrainien Valery Zalogny a déclaré dans un communiqué sur les réseaux sociaux que « depuis début septembre, plus de 3 000 kilomètres carrés sont revenus sous contrôle ukrainien.

Dans la périphérie de Kharkiv, nous avons commencé à avancer non seulement dans le sud et l’est, mais aussi vers le nord. Nous sommes à 50 km de la frontière. »

Pour sa part, le New York Times a considéré hier l’avancée ukrainienne dans le principal bastion militaire russe d’Isium, comme une nouvelle étape passionnante dans la guerre qui a duré plus de six mois.

Cela intervient après que le ministère russe de la Défense a confirmé hier qu’il avait retiré ses forces d’Ezium, six mois après que ses forces ont assiégé la ville et en ont ensuite pris le contrôle, et a déclaré dans la « déclaration de retrait » qu’il s’agissait d’une étape pré-planifiée visant à renforcer ses efforts dans l’est, où son armée est au point mort depuis des semaines.

La perte d’Izyum – un centre ferroviaire stratégiquement important capturé par les forces russes au printemps après une bataille sanglante qui a duré des semaines – pourrait marquer un tournant dans la guerre, éclipsé par la défaite humiliante de la Russie autour de la capitale ukrainienne, Kiev, dans les premiers jours de l’invasion.

Alors que les responsables ukrainiens célébraient la tournure des événements, certains blogueurs militaires pro-Kremlin de premier plan ont exprimé leur colère et leur frustration face aux développements rapides et aux « revers » qui ont frappé leurs forces.

Le journal a cité un rapport préparé par l’Institut pour l’étude de la guerre à Washington disant: « L’offensive ukrainienne à l’est a conduit à l’évacuation des forces russes de plus de 2 500 kilomètres carrés de territoire dans la région de Kharkiv à partir d’hier, vendredi. »