SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 December 2022, Monday |

L’Ukraine révèle le nombre d’avions de guerre que Moscou a perdus sur son territoire

Le général Valery Zaloujni, commandant en chef de l’armée ukrainienne (jeudi 3-11-2022), a déclaré que les forces ukrainiennes ont détruit 278 avions de guerre russes en huit mois de combats, expliquant que ce chiffre représente plus du double du nombre d’avions de guerre perdus par l’Union soviétique lors de son intervention militaire en Afghanistan entre 1979 et 1989.

Reuters n’a pas pu vérifier ses déclarations et le ministère russe de la défense ne les a pas commentées, mais elles s’inscrivent dans le cadre d’une rhétorique de plus en plus confiante de Kiev, qui a progressé dans la reprise de certains territoires des envahisseurs russes.

Bien que les civils soient confrontés à des coupures occasionnelles de courant et d’eau en raison des attaques de missiles et de drones russes contre les infrastructures énergétiques, la dynamique sur le champ de bataille est en faveur de Kiev.

L’Ukraine exerce désormais une pression croissante sur les forces d’occupation russes dans le sud, grâce aux équipements militaires fournis par ses alliés occidentaux, notamment le système de missiles Himars de fabrication américaine.

« Au cours de l’agression totale, les défenses (ukrainiennes) ont détruit plus de deux fois plus d’avions russes que l’Union soviétique n’en a perdu pendant la guerre de dix ans en Afghanistan, 278 avions russes en Ukraine contre 118 avions soviétiques en Afghanistan », a écrit le général Zaloujni sur Twitter.

« Cette guerre représente la même honte pour la Russie, et elle provoquera sa destruction », a-t-il ajouté.

Plus de trente ans après le retrait soviétique d’Afghanistan, cette campagne militaire reste une source de déception pour la conscience nationale russe et a été critiquée par de nombreux Russes qui y voient une aventure étrangère sanglante semblable à la guerre américaine au Vietnam.

Environ 14 000 soldats soviétiques ont été tués en Afghanistan. Beaucoup d’entre eux ont été rapatriés dans des cercueils doublés de zinc connus sous le nom de Cargo 200, un terme maintenant largement utilisé pour désigner les soldats russes tués pendant la guerre en Ukraine le 24 février.

Depuis le début de la guerre, chaque camp affirme avoir infligé à l’autre un nombre considérable de morts et de blessés, mais ces chiffres sont considérés comme largement exagérés.

L’Ukraine affirme que 74 000 soldats russes ont été tués, tandis que le ministre russe de la défense a déclaré en septembre que 61 000 soldats ukrainiens avaient été tués.

    la source :
  • Reuters