SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 December 2022, Thursday |

L’Ukraine tente de sauver le Donbass de l’attaque russe

Selon le journal britannique The Guardian, l’Ukraine est engagée dans une course contre la montre pour sauver le Donbass, car les frappes russes menacent de renverser le cours de la guerre.

Le soutien de certains alliés européens étant en baisse, Kiev semble exiger des systèmes de missiles avancés pour frapper les lignes d’approvisionnement russes. Les responsables ukrainiens affirment qu’ils ont un besoin urgent de systèmes de missiles à lancement multiple (MLRS) de fabrication américaine pour stopper l’avancée russe à Louhansk et Donetsk.

« Ces missiles seront en mesure de frapper les positions de tir, les bases militaires et les lignes d’approvisionnement russes à une distance pouvant atteindre 300 km », ont-t-ils ajouté.

« Nous avons besoin d’armes qui permettent d’engager l’ennemi à longue distance », a déclaré le journal citant le commandant en chef ukrainien.

Le journal a souligné que « les différends en cours à Washington ont entravé la livraison de systèmes MLRS à l’Ukraine. » Certains des conseillers à la sécurité nationale du président américain, Joe Biden, ont averti que Kiev utiliserait les missiles pour frapper des cibles à l’intérieur de la Russie, un développement qui pourrait enflammer les tensions entre la Russie et l’OTAN ».

« Moscou, pleinement conscient de la capacité des systèmes de missiles à changer la donne, a exprimé à plusieurs reprises son objection à fournir des armes avancées à l’Ukraine », a indiqué le journal.

Il a ajouté que cela était évident dans les déclarations d’Olga Scapeva, l’influente présentatrice de la télévision d’État russe qui reflète les vues du Kremlin, dans lesquelles elle a déclaré : « Si les Américains font cela, il est clair qu’ils vont franchir une ligne rouge », mettant en garde contre une réponse russe « très dure ».

Et « The Guardian » a vu que si Washington défie les avertissements de Moscou, Londres devrait annoncer qu’elle fournira à l’Ukraine des systèmes avancés de missiles à longue portée, la version britannique des systèmes « MLRS » ayant une portée de 84 kilomètres.

Pour sa part, le journal américain « Politico » a rapporté que « l’administration Biden est favorable à l’envoi des MLRS à l’Ukraine, mais elle n’a pas pris la décision de le faire. »

Ni Biden ni le secrétaire à la défense, Lloyd Austin, n’ont approuvé le prochain lot d’aide à l’Ukraine, mais le système de roquettes à lancement multiple de fabrication américaine et le système d’artillerie à haute mobilité pourraient en faire partie, ont déclaré au journal deux hauts responsables de l’administration de Biden.

Selon les sources, un fonctionnaire de l’administration américaine a prévenu que « certaines des munitions avancées tirées par les systèmes MLRS peuvent atteindre 190 miles, mais les armes de frappe à longue portée n’ont pas été considérées comme faisant partie du paquet ».

Au lieu de cela, les deux responsables ont ajouté que « Washington envisage de fournir à Kiev des missiles qui peuvent atteindre environ 20 à 45 miles, plus loin que les obusiers M777 dont la portée est d’environ 15 miles. »

Le journal américain a déclaré qu' »un nouveau paquet d’aide militaire et humanitaire devrait être annoncé la semaine prochaine », expliquant qu’il s’agit du « premier lot du paquet de 40 milliards de dollars approuvé par le Congrès et signé par Biden, la semaine dernière. »