SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 October 2022, Monday |

L’UNICEF met en garde: Le nombre d’enfants syriens dans le besoin atteint des niveaux record

La Directrice régionale de l’UNICEF pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, Adele Khoder, a averti que des millions d’enfants syriens vivent dans la peur, le besoin et l’incertitude, à la fois en Syrie et dans les pays voisins.

« Plus de 6,5 millions d’enfants en Syrie ont besoin d’aide, le chiffre le plus élevé depuis le début de la crise syrienne depuis plus de 11 ans », a déclaré Khoder dans un communiqué publié samedi soir à New York, avant la Conférence de Bruxelles en soutien à la Syrie.

La fin de la crise en Syrie reste insaisissable, selon le directeur régional de l’UNICEF, qui a déclaré que « rien qu’au cours des trois premiers mois de cette année, 213 enfants ont été tués et blessés en Syrie ».

Elle a également expliqué que plus de 13 000 enfants ont été confirmés morts et blessés depuis le début de la crise en 2011.

La situation des réfugiés syriens dans les pays voisins

Dans les pays voisins de la Syrie, la situation des réfugiés syriens n’est pas meilleure.

Ces pays, dont le Liban, sont sous pression en raison de l’instabilité politique et de la fragilité, et quelque 5,8 millions d’enfants dépendent de l’aide, souffrant de pauvreté et de difficultés.

Adele Khoder a déclaré que les besoins des enfants en Syrie et dans les pays voisins augmentent, expliquant que de nombreuses familles ont du mal à sécuriser leurs frais de subsistance. « Les prix des produits de base, y compris les denrées alimentaires, augmentent, en partie à cause de la crise en Ukraine. »

Manque de financement

« Entre-temps, le financement des opérations humanitaires diminue rapidement. » Avant la 6e Conférence de Bruxelles sur la Syrie et la Région prévue le 10 mai, l’UNICEF a reçu moins de la moitié de ses besoins de financement cette année.

Selon un communiqué de l’UNICEF publié ce soir, l’UNICEF demande, entre autres, l’accès aux enfants et aux familles touchés par la crise en Syrie.

« Nous avons besoin de toute urgence d’environ 20 millions de dollars pour une réponse transfrontalière, qui est la seule bouée de sauvetage pour près d’un million d’enfants dans le nord-ouest de la Syrie », a déclaré le directeur régional.

Elle a déclaré « L’investissement est une priorité absolue pour restaurer les systèmes qui fournissent les services de base nécessaires, tels que l’éducation, l’eau, l’assainissement, la santé, la nutrition et la protection sociale, afin qu’aucun enfant syrien ne soit laissé pour compte ».

Dans le contexte de la crise syrienne et de la prochaine conférence de Bruxelles, Ahmed Al-Mandhari , Directeur de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour la région de la Méditerranée orientale, a noté vendredi lors d’un événement parallèle intitulé « La santé et l’impact de la crise sociale et économique en Syrie », que l’OMS s’emploie à s’attaquer aux déterminants sanitaires globaux en Syrie en collaborant avec des partenaires du secteur social et économique.