SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 October 2022, Saturday |

L’Union européenne cherche à collecter 100 milliards d’euros pour soutenir la reconstruction de l’Ukraine

Un document a révélé que la Banque européenne d’investissement, l’organisme de prêt de l’Union européenne, propose une structure de financement utilisée auparavant lors de la pandémie de COVID-19 pour aider à la reconstruction de l’Ukraine, avec des investissements pouvant atteindre 100 milliards d’euros (104,3 milliards de dollars).

Le Gateway Trust entre l’UE et l’Ukraine cherchera à collecter 20 milliards d’euros initialement auprès des pays de l’UE et du budget de l’UE, sous forme de subventions, de prêts et de garanties.

Le document montre également que les garanties, en particulier, auront un effet multiplicateur, puisqu’elles permettront de mener des projets d’infrastructure estimés à 100 milliards d’euros, ce qui équivaut à environ la moitié des besoins les plus urgents de l’Ukraine.

La proposition de la banque d’investissement devrait être dévoilée plus tard, lundi 4 juillet, premier jour de la Conférence internationale sur la reconstruction de l’Ukraine, en Suisse, qui vise à fournir des ressources à l’Ukraine et à l’aider dans son redressement d’après-guerre.

La banque propose un fonds fonctionnant selon le même mécanisme que celui qui a été utilisé pendant la pandémie de Corona, afin d’assurer le financement des petites et moyennes entreprises.

En outre, le Fonds spécial pour l’Ukraine pourrait contribuer à la reconstruction des ponts et au rétablissement des services d’eau et d’assainissement, notamment dans les villes dont la population a augmenté en raison du déplacement d’autres régions à l’intérieur de l’Ukraine après le début de l’invasion russe du pays le 24 février.

Les projets pourraient également viser à faciliter les exportations ukrainiennes ou à réhabiliter les infrastructures numériques ou énergétiques.

Le financement est destiné à encourager les entreprises privées, qui considéreront probablement que le financement des investissements en Ukraine est trop risqué.

Le recours à un mécanisme déjà utilisé auparavant permet de le mettre en pratique beaucoup plus rapidement, de sorte que les premiers investissements pourraient être approuvés d’ici la fin de l’année. Les premiers investissements pourraient donc être approuvés d’ici la fin de l’année. Cela permettrait à d’autres d’apporter leur contribution, et le mécanisme pourrait être facilement étendu.

La Commission européenne doit d’abord donner son accord, puis la majorité des membres de l’UE approuvent le plan. Les pays de l’Union européenne décideront ensuite s’ils souhaitent contribuer au fonds.

    la source :
  • Reuters