SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 September 2022, Friday |

L’Union européenne: Le succès des pourparlers de Vienne reste incertain

Alors que les pourparlers nucléaires se poursuivent à Vienne entre les groupes de travail des pays concernés, malgré le retour des délégations dans leurs capitales pour des consultations.

Le coordinateur de l’Union européenne dans les négociations, Enrique Mora, a confirmé que le succès est encore incertain.

Et il a déclaré dans un tweet sur son compte Twitter aujourd’hui, dimanche: Le succès des pourparlers dans la capitale autrichienne sur l’accord sur le nucléaire iranien est incertain.

Les négociations complexes

Cependant, il a salué les efforts déployés, déclarant : « Je ne peux que saluer l’engagement des délégations pour le succès des négociations sur l’accord sur le nucléaire iranien… ce qui a du sens dans des négociations aussi complexes ».

En outre, il a indiqué qu’une réunion du groupe de travail s’est tenue aujourd’hui pour discuter de la question de la levée des sanctions, ajoutant que d’autres réunions sont prévues ultérieurement.

A son tour, l’émissaire russe, Mikhail Ulyanov, a annoncé dans un tweet sur son compte Twitter que les différents groupes de travail se sont réunis aujourd’hui pour discuter de la question de la levée des sanctions américaines contre l’Iran.

Une progression lente

Il est à noter que des déclarations tant européennes qu’américaines ont annoncé ces derniers jours que des progrès avaient été réalisés dans les négociations visant à relancer l’accord nucléaire de 2015.

Ce dont la précédente administration américaine s’est rétractée en 2018, mais elle a souligné en même temps que les progrès sont très lents et que le temps presse.

Une source proche des pourparlers qui ont débuté dans la capitale autrichienne depuis avril dernier (2021) a confirmé qu’il existe un grand nombre de problèmes dans plusieurs domaines qui ne sont toujours pas résolus.

Il a ajouté dans des déclarations aux journalistes vendredi dernier, selon ce qui a été rapporté par Reuters, « Dans chaque partie du document ou de l’initiative qui est sur la table des négociations (un document qui n’est pas encore terminé qui décrit un accord préliminaire), il y a des problèmes qui sont encore à l’étude. »

Jeudi dernier, le secrétaire d’Etat américain Anthony Blinken a prévenu qu’il ne restait que « quelques semaines » pour sauver l’accord sur le nucléaire, soulignant que son pays était prêt à recourir à d’autres options en cas d’échec des négociations.

    la source :
  • alarabiya