SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 December 2022, Sunday |

Macron arrive en Ukraine pour désamorcer la crise

Le président français Emmanuel Macron doit se rendre à Kiev, mardi, où il rencontrera son homologue, Volodymyr Zelensky, après avoir présenté à Moscou ses propositions pour désamorcer la crise liée à l’Ukraine, alors que la Russie a annoncé qu’elle était prête à des « compromis ».

Les pays occidentaux craignent une invasion de l’Ukraine, avec des dizaines de milliers de soldats russes massés à ses frontières. Macron rencontrera ensuite à Berlin le chancelier allemand Olaf Scholz, qui vient de rentrer de Washington, dans le cadre d’une série d’efforts diplomatiques européens au cours des deux prochaines semaines.

La présidence française a déclaré que les propositions de Macron comprennent un engagement à ne pas prendre de nouvelles initiatives militaires des deux côtés et à entamer un dialogue portant notamment sur le déploiement militaire russe, des négociations de paix sur le conflit en Ukraine et le début d’un dialogue stratégique.

Lundi, après plus de cinq heures d’entretiens avec Macron, le président russe a déclaré que « certaines des idées » de son homologue français « pourraient constituer la base d’un progrès commun » et qu’il reparlerait à Macron après sa visite à Kiev.

Macron a déclaré que le président Poutine « m’a assuré de sa volonté d’adhérer à cette logique et de sa volonté de préserver la stabilité et l’intégrité territoriale de l’Ukraine ».

Pas de vainqueur

« En ce qui nous concerne, nous ferons tout notre possible pour parvenir à des compromis qui conviennent à tous », a déclaré Poutine ».

Il a ajouté que lui et son homologue français ne voulaient pas d’une guerre entre la Russie et l’OTAN dont aucune partie ne sortirait « victorieuse ». Mais il n’a pas évoqué ses projets concernant les dizaines de milliers de soldats russes déployés aux frontières de l’Ukraine.

Poutine a de nouveau condamné le refus des pays occidentaux d’accepter sa condition d’arrêter l’expansion de l’OTAN vers l’Est et de retirer ses soldats et ses installations militaires d’Europe de l’Est, niant avoir menacé l’Ukraine.

Il a de nouveau blâmé l’Ukraine pour l’impasse des pourparlers de paix dans le conflit entre Kiev et les séparatistes pro-russes dans l’est du pays.

Poutine a plaisanté avec le président ukrainien même après que ce dernier a critiqué certaines dispositions d’un plan de paix négocié en 2015 entre Kiev et Moscou dans le cadre d’une médiation franco-allemande. Et il lui a dit:« Si tu aimes ça ou si tu n’aimes pas ça, tu dois le supporter, mon beau ».