SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 November 2022, Monday |

Macron demande à l’Union européenne d’arrêter la « naïveté »

Le président français Emmanuel Macron a souligné la nécessité pour l’Union européenne d’assumer la responsabilité de défendre ses membres, accusant l’Union de « naïveté » dans la défense des intérêts de ses membres.

Selon la conférence de presse, qui a suivi sa signature avec le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis, d’un contrat pour la livraison de trois frégates françaises à la Grèce, Macron a déclaré : « Lorsqu’il s’agit de protéger leurs propres intérêts et de construire une union de défense, les Européens doivent cesser d’être naïfs. »

Il a souligné : « Si nous sommes mis sous pression par des pays qui adoptent une position plus dure, nous devons répondre et montrer que nous avons les moyens et la volonté de nous défendre », notant que « cela ne se substitue pas à la relation avec les États-Unis d’Amérique ».

Les relations de la France avec les États-Unis, l’Australie et la Grande-Bretagne ont connu des tensions après que les trois pays ont annoncé un nouvel accord de sécurité, en vertu duquel l’Australie s’est retirée d’un contrat d’achat de sous-marins français.

Le nouvel accord de sécurité stipulait que l’Australie construirait des sous-marins à propulsion nucléaire en utilisant la technologie des États-Unis et de la Grande-Bretagne, suscitant la déception de la France, car elle se préparait à livrer des sous-marins conventionnels d’une valeur de 40 milliards de dollars convenus avec la compagnie maritime française Naval en 2016.

La France a signé un contrat avec la Grèce pour l’achat de trois frégates d’une valeur d’environ trois milliards d’euros, en plus de la commande par la Grèce de 24 avions de combat Rafale à Dassault, ce qui en fait le premier pays de l’Union européenne à choisir cet avion.