SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 December 2022, Friday |

Macron: On a adopté un mécanisme de suivi des sanctions contre la Russie

Le président français, Emmanuel Macron, a déclaré jeudi qu’il continuerait à travailler à un accord de cessez-le-feu en Ukraine.

S’exprimant lors d’une conférence de presse depuis Bruxelles, Macron a déclaré que l’OTAN soutiendrait l’Ukraine sans entrer en guerre avec la Russie, ajoutant que la France avait augmenté sa présence militaire pour renforcer la sécurité en Europe de l’Est.

Macron a déclaré qu’un mécanisme avait été adopté pour suivre les sanctions contre la Russie, soulignant la nécessité pour les pays du G7 de « se donner la main » tout en accueillant des réfugiés ukrainiens.

Il a déclaré « La guerre déclenchée par la Russie a conduit à une crise alimentaire dans plusieurs pays. »

La présidence français a souligné jeudi la nécessité d’un accord de cessez-le-feu et de négociations sérieuses entre la Russie et l’Ukraine.

Le président Emmanuel Macron a discuté avec le président turc Recep Tayyip Erdogan de la possibilité qu’Ankara joue un rôle plus important dans la médiation du calme entre les deux parties, a indiqué l’Elysée.

Elle a également souligné que la France avait déclaré la nécessité d’ouvrir des canaux de communication entre tous les États en raison de la possibilité de résoudre la crise russo-ukrainienne.

Les dirigeants de l’OTAN, qui se sont réunis jeudi à Bruxelles, ont convenu de renforcer l’aile orientale de l’alliance face à la guerre de la Russie en Ukraine et ont mis en garde Moscou contre l’utilisation d’armes chimiques.

« Nous restons au cœur d’un seul homme dans notre opposition à l’agression russe, en aidant le gouvernement et le peuple ukrainiens et en défendant la sécurité de tous les alliés », a déclaré dans un communiqué commun après la réunion des dirigeants des 30 membres de l’OTAN à Bruxelles.

Les dirigeants ont convenu de former quatre autres groupes de combat en Bulgarie, en Hongrie, en Roumanie et en Slovaquie et ont averti la Chine de ne pas soutenir la guerre de la Russie.