SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

Macron prévoit un échec proche de Poutine !

Le président français Emmanuel Macron a confirmé aujourd’hui, dimanche, que Paris travaillera avec les pays du Groupe des Sept pour contrecarrer l’attaque de Moscou, notant que l’opération militaire se transformera en un échec pour le président Vladimir Poutine.

Hier, samedi, Macron a appelé son homologue biélorusse Alexandre Loukachenko à assurer le « retrait des forces russes » de Biélorussie, selon ce qu’a annoncé la présidence française.

De leur côté, les dirigeants du Groupe des sept grands pays industrialisés ont déclaré dimanche que les alliés occidentaux avaient décidé de séparer « certaines banques russes » du système mondial de messagerie interbancaire connu sous le nom de SWIFT.

Il a ajouté qu’un groupe de travail composé de pays européens et des États-Unis serait bientôt formé pour coordonner les sanctions contre la Russie.

De son côté, le chancelier allemand Olaf Scholz a confirmé que le président russe Vladimir Poutine veut faire renaître un nouvel empire russe, après s’être entretenu avec lui récemment.

Dans un discours devant le parlement de son pays concernant l’Ukraine, aujourd’hui dimanche, il a ajouté que Poutine ne devait pas sous-estimer la solidarité des alliés de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN), notant qu’il fallait veiller à ce que la guerre de Poutine ne s’étende pas à d’autres pays européens.

Il a également déclaré que « Poutine ne sera pas autorisé à revenir au 19ème siècle », notant que rien ne justifie l’opération militaire russe en Ukraine, et qu’elle doit cesser.

Il a ajouté qu’il faut en finir avec le président russe, soulignant que cette guerre est catastrophique pour l’Ukraine et la Russie.

Quant aux sanctions, il a précisé qu’elles devaient toucher les responsables russes et non le peuple russe, soulignant que les sanctions imposées sont sans précédent.

Il a ajouté que la bourse russe s’est effondrée récemment, ce qui confirme l’efficacité des sanctions, notant que des travaux sont en cours pour isoler les banques russes en les isolant du système « SWIFT ».

Il convient de noter que l’opération militaire lancée par les forces russes à l’aube du jeudi 24 février a suscité de nombreuses critiques de la part des Occidentaux et a incité l’Union européenne et les États-Unis à imposer un large éventail de sanctions aux Russes, en particulier à Poutine, ainsi qu’à son ministre des affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

Ils ont également imposé des sanctions à des dizaines de banques russes, s’engageant à les séparer du système mondial SWIFT.