SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 15 August 2022, Monday |

Malgré 28 démissions au sein de son équipe…Johnson n’abandonnera pas son poste

Malgré les démissions au sein de son gouvernement, le Premier ministre britannique Boris Johnson a confirmé qu’il resterait dans son poste.

Avant la séance de questions hebdomadaire à la Chambre des communes britannique, Boris Johnson a clairement indiqué qu’il rejetait les abus de pouvoir et que le gouvernement devait jouer son rôle en cas de crise.

Johnson a déclaré aux législateurs que l’économie traversait une période difficile et que l’attaque russe en Ukraine représentait la pire guerre que l’Europe ait connue en 80 ans.

« C’est exactement le moment où vous attendez du gouvernement qu’il poursuive son travail, qu’il ne se retire pas, et qu’il accomplisse les tâches qui lui sont confiées », a-t-il déclaré au Parlement britannique.

Un vote de confiance

Les députés du Parti conservateur ont renouvelé leur tentative d’amendement de la loi afin de voter la confiance envers Johnson.

Les travaillistes ont également accusé Johnson de couvrir un fonctionnaire accusé de harcèlement.

Auparavant, deux nouveaux membres du gouvernement britannique ont annoncé leur démission, mercredi 6 juillet, au lendemain d’une décision similaire prise par les ministres de la Santé et des Finances, ce qui accroît la pression sur le Premier ministre Johnson, impliqué dans une série de scandales.

Le secrétaire d’Etat chargé de l’Enfance et de la Famille, Will Quince, a annoncé sa démission, déclarant qu’il n’avait pas d’autre « option » après avoir transmis « de bonne foi » aux médias des informations obtenues auprès du bureau du Premier ministre, « qui se sont avérées incorrectes. »

Laura Trott a, à son tour, démissionné de son poste de secrétaire d’État adjointe aux Transports, car elle avait perdu confiance dans le gouvernement, a-t-elle déclaré.

Victoria Atkins, secrétaire d’État britannique aux Prisons au ministère de la Justice, a également démissionné.

Une confrontation intense avec les députés

Il a également enregistré une série de 28 démissions dans l’équipe du Premier ministre britannique, dont deux ministères souverains, selon ce que rapporte Al Arabiya.

Le cortège de Johnson est arrivé à la Chambre des Communes britannique, mercredi, pour une confrontation intense avec les députés, après la démission de deux ministres clés de son gouvernement.

Les ministres de la Santé et des Finances, Sajid Javid et Rishi Sunak, ont annoncé leur démission de façon inattendue mardi soir, après s’être lassés d’une série de scandales qui ont ébranlé le gouvernement il y a un mois.

Les deux ministres étaient assis aux côtés d’autres députés conservateurs lors de la séance hebdomadaire de reddition de comptes, à laquelle est soumis le premier ministre.

Johnson a affronté les chefs des principales commissions de la Chambre des communes, dont certains sont ses plus féroces opposants au sein du parti conservateur.

Ces démissions choquantes sont intervenues après que le premier ministre a présenté de nouvelles excuses pour un scandale supplémentaire, admettant qu’il avait fait une « erreur » en nommant Chris Pincher, membre de son gouvernement, en février dernier, au poste d’assistant chargé de la discipline parlementaire pour les députés conservateurs.

Ce dernier a démissionné la semaine dernière après avoir été accusé d’avoir molesté deux hommes.

    la source :
  • alarabiya