SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 15 August 2022, Monday |

Malgré l’annonce de la reprise des négociations…L’Iran annonce la poursuite du développement de ses activités nucléaires

L’agence officielle iranienne a cité Ali Shamkhani, secrétaire général du Conseil suprême de sécurité nationale, qui a déclaré lors d’une réunion avec Josep Borrell, le responsable de la politique étrangère de l’Union européenne, que l’Iran continuerait à développer son programme nucléaire jusqu’à ce que l’Occident change son « comportement illégal ».

« Les mesures de rétorsion de l’Iran dans le domaine nucléaire ne sont que des réponses légales et rationnelles aux pratiques unilatérales des États-Unis et à l’inaction de l’Europe et resteront en vigueur tant que les pratiques illégales de l’Occident ne seront pas modifiées », a déclaré Shamkhani.

Shamkhani n’a pas donné de détails sur les pratiques qui le préoccupent.

Reprise des négociations nucléaires

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir Abdullahian, a déclaré lors d’une conférence de presse conjointe avec le chef de la politique étrangère de l’Union européenne, Josep Borrell, samedi à Téhéran, que les pourparlers indirects entre l’Iran et les États-Unis pour relancer l’accord nucléaire de 2015 allaient bientôt reprendre.

« Nous sommes prêts à reprendre les discussions dans les prochains jours. Ce qui compte pour l’Iran, c’est de profiter pleinement des avantages économiques de l’accord de 2015 », a-t-il déclaré, précisant qu’il avait eu une « réunion longue et positive » avec Borrell.

Pour sa part, Borrell a déclaré : « Nous espérons que les pourparlers reprendront dans les prochains jours et qu’ils permettront de sortir de l’impasse. Trois mois se sont écoulés et nous devons accélérer les travaux, et je suis très heureux de la décision prise à Téhéran et à Washington. »

Borrell a également ajouté lors d’une conférence de presse que « l’objectif principal de sa visite était de briser la dynamique actuelle, c’est-à-dire la dynamique d’escalade. »

Washington attend la réponse de l’Iran

Il convient de noter que les États-Unis avaient annoncé au début du mois qu’ils attendaient une réponse iranienne constructive concernant la relance de l’accord qui limitait le programme nucléaire de Téhéran, en échange d’un allègement des sanctions économiques, sans se plonger dans des questions non essentielles.

Les parties aux négociations, qui se sont rencontrées depuis avril 2021 et au cours de plusieurs séries de réunions dans la capitale autrichienne, étaient sur le point de relancer l’accord en mars dernier, après 11 mois de discussions indirectes entre Téhéran et l’administration du président américain Joe Biden, avec une coordination européenne.

Les pourparlers ont pourtant échoué depuis, ce qui est officieusement attribué à l’insistance des autorités iraniennes à retirer les Gardiens de la révolution de la liste américaine des organisations terroristes étrangères.