SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 19 October 2021, Tuesday |

Malgré les restrictions liées au coronavirus, des centaines de personnes manifestent contre les politiques du gouvernement thaïlandais

La police thaïlandaise a utilisé des gaz lacrymogènes, des balles en caoutchouc et des canons à eau pour disperser des centaines de manifestants anti-gouvernementaux à Bangkok malgré les restrictions liées au coronavirus, a rapporté l’Associated Press.

Les manifestants ont exigé la démission du gouvernement de Prayuth Chan-ocha, une réduction du budget de la monarchie et de l’armée pendant la pandémie, et demandé l’importation de vaccins anti-coronavirus pour contrer le nombre croissant d’infections.

La manifestation a eu lieu au moment où la Thaïlande a enregistré le plus grand nombre d’infections au virus par jour ( environ 11 400 infections), avec l’annonce de nouvelles restrictions telles que l’arrêt de la plupart des vols intérieurs.

De nombreuses régions du pays, dont Bangkok, sont soumises à une forme de fermeture qui comprend des restrictions sur les rassemblements et les opérations commerciales, ainsi qu’un couvre-feu nocturne.

Avec l’augmentation du nombre de blessés et de morts et avec l’augmentation du nombre de personnes confrontées à la souffrance économique, le rejet de l’approche du gouvernement face à la pandémie s’est accru.

Les critiques se sont multipliées à l’encontre du gouvernement de Prayuth pour son incapacité à assurer un approvisionnement rapide et suffisant en vaccins.