SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 15 August 2022, Monday |

Malgré l’objection de l’Ukraine…Siemens résout la crise du gazoduc russe

Siemens a déclaré que la décision du Canada d’autoriser l’envoi en Allemagne d’une turbine qui avait été réparée dans ses installations canadiennes était une première étape nécessaire pour permettre son rétablissement dans le pipeline russe en vue de son exploitation, ajoutant qu’elle visait à l’acheminer le plus rapidement possible.

« La décision politique d’exportation est une première étape nécessaire et importante pour la livraison de la turbine. Actuellement, nos experts travaillent intensivement sur toutes les approbations formelles supplémentaires et sur la logistique, » a déclaré Siemens Energy dans un communiqué.

Siemen a ajouté : « Cela inclut, entre autres, les procédures de contrôle des exportations et des importations légalement requises. Notre objectif est de mettre la turbine en service aussi rapidement que possible. »

Les ministères ukrainiens de l’Énergie et des Affaires étrangères ont exprimé dimanche leur « extrême déception » face à la décision du Canada de livrer en Allemagne une turbine russe, qui était en cours de maintenance dans une installation au Canada appartenant à l’allemand Siemens.

La turbine est nécessaire pour faire fonctionner le gazoduc russe Nord Stream 1, que la société russe Gazprom utilise pour approvisionner l’Allemagne en gaz naturel.

Et le mois dernier, le Kremlin a évoqué la possibilité d’augmenter le pompage par le gazoduc Nord Stream lorsque des pièces seront réparées au Canada.

Et en début de semaine dernière, le chef de la société exploitant les pipelines en Ukraine, Sergueï Makogon, a appelé le Canada à renvoyer les pièces en Ukraine, et non en Allemagne.

il a ajouté : « Nous lançons un appel au Canada pour qu’il transfère la turbine de Gazprom en Ukraine, et non en Allemagne. Nous remettrons l’appareil à la Fédération de Russie, peut-être après la victoire. »