SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 September 2022, Thursday |

Manifestation de solidarité dans le quartier de Sheikh Jarrah et Israël répond par des bombes

Les forces de sécurité israéliennes ont réprimé une marche de solidarité avec les résidents du quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est, alors que la marche se dirigeait vers le quartier pour soutenir les familles palestiniennes menacées d’expulsion de leurs maisons.

Les forces israéliennes ont donc attaqué la marche à laquelle participaient des militants palestiniens et des militants de la gauche israélienne, en tirant des bombes sonores et à gaz, et les forces israéliennes ont poursuivi les manifestants pour les faire sortir du quartier. Pour exprimer leur rejet du plan israélien d’expulsion des familles palestiniennes de leurs maisons, en faveur des colons, plus de 200 personnes ont participé à la prière du vendredi, qui a eu lieu dans une rue près de la maison de la famille Salem, qui est menacée de déplacement.

Le prédicateur de la mosquée Al-Aqsa, le cheikh Ikrima Sabri, a déclaré lors du sermon du vendredi dans le quartier de Sheikh Jarrah, que « l’évacuation des résidents de leurs maisons est l’une des pires formes d’injustice. »

La tension régnait dans le quartier de Sheikh Jarrah il y a une semaine, après que le membre de la Knesset de droite Itamar Ben Gvir a installé une tente sur le terrain de la famille Salem à Sheikh Jarrah.

Au cours des deux derniers jours, la police israélienne a installé plusieurs barrières aux entrées du quartier et elle s’est déployée dans ses rues pour empêcher les militants d’atteindre la zone.

Des hauts fonctionnaires des agences des Nations Unies et des organisations humanitaires communautaires, accompagnés de diplomates, ont visité aujourd’hui la maison de la famille Salem, dans le quartier de Sheikh Jarrah, qui est confrontée à la menace d’une expulsion forcée par les autorités israéliennes, au profit des colons.