SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 6 February 2023, Monday |

Manifestations contre l’ « extrême droite » en France

Des milliers de manifestants contre l’extrême droite ont participé à des manifestations dans toute la France samedi, alors que les opposants à la candidate présidentielle Marine Le Pen cherchaient à former un front uni pour l’empêcher de battre le président Emmanuel Macron au second tour des élections le 24 avril.

Macron, un pro-UE et centriste, a remporté la présidence en 2017 après avoir facilement battu Le Pen lorsque les électeurs se sont rassemblés derrière lui au second tour pour écarter l’extrême droite du pouvoir.

Cette année, le premier tour de scrutin, qui a eu lieu dimanche dernier, a donné lieu à la même bataille, mais Macron est confronté à un défi encore plus féroce cette fois-ci.

Dans le centre de Paris, des milliers de personnes se sont rassemblées, scandant des slogans contre l’extrême droite et mettant en garde contre des perturbations démocratiques en cas de victoire de Le Pen. Une bannière indiquait : « Contre l’extrême droite. Pour la justice et l’égalité, pas de Le Pen à l’Elysée », en référence à la résidence officielle du président français.

« Si l’extrême droite arrive au pouvoir, nous assisterons à un effondrement majeur des camps démocratique, antiraciste et progressiste », a déclaré à Reuters Dominic Sobo, responsable de l’organisation de défense des droits de l’homme SOS Résiste, qui, avec des dizaines d’organisations de défense des droits de l’homme, de syndicats et d’associations, a appelé à manifester.

« Les gens doivent réaliser que même s’ils sont en colère contre Emmanuel Macron et sa politique, il n’y a aucune comparaison entre un candidat libéral conservateur et une candidate d’extrême droite », a-t-il dit.

La police a mis en garde contre d’éventuels accidents alors que les manifestants se rassemblaient dans une trentaine de villes, mais les manifestations se sont terminées dans le calme.

Macron, qui a tenu un rassemblement à Marseille pour tenter de persuader les électeurs de gauche de l’élire le 24 avril, conserve une légère avance dans les sondages d’opinion.

« L’extrême droite est un danger pour notre pays », a déclaré Macron à ses partisans.

Le Pen a rejeté les protestations, les décrivant dans une interview avec des journalistes lors d’une conférence électorale dans le sud de la France comme étant antidémocratiques.

« Les gens qui protestent contre les résultats des élections sont totalement antidémocratiques », a-t-elle déclaré.

    la source :
  • Reuters