SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 May 2022, Sunday |

Mariupol…La Russie viole le cessez-le-feu pendant le processus d’évacuation

Alors que des dizaines de civils sont toujours bloqués dans l’usine Azovstal, les autorités de la ville ukrainienne de Mariupol ont accusé vendredi les forces russes d’avoir violé le cessez-le-feu à l’usine sidérurgique Azovstal et d’avoir tiré sur une voiture qui se rendait pour évacuer des civils de l’usine, tuant un combattant ukrainien et blessant six personnes.

« Pendant le cessez-le-feu dans la zone de l’usine Azovstal, les Russes ont visé une voiture avec une arme guidée antichar. Cette voiture se dirigeait vers des civils devant être évacués de l’usine », a déclaré le conseil municipal de Mariupol dans un post en ligne.

Et il a ajouté : « Le bombardement a entraîné la mort d’un combattant et en a blessé six. L’ennemi continue de violer tous les accords et ne respecte pas les garanties de sécurité pour évacuer les civils. »

Les Nations unies et le Comité international de la Croix-Rouge ont aidé à évacuer certains civils, et l’Ukraine a déclaré qu’une nouvelle tentative d’évacuation des civils était en cours aujourd’hui.

Les bombardements ne cessent pas

Andreï Beletsky, fondateur du bataillon Azov qui combat à cette usine sidérurgique, a écrit dans un post en ligne que les combats ont repris à l’usine et a lancé un appel à l’aide pour les évacuer.

« Les combats se poursuivent et les bombardements ne s’arrêtent pas », a-t-il ajouté dans le post, dans lequel il a appelé à la formulation d’une pétition pour accroître la pression sur les Nations unies et les dirigeants du monde pour aider à évacuer les combattants et les civils.

12 civils évacués

De son côté, l’agence d’information officielle russe a rapporté aujourd’hui, vendredi, que 12 civils, dont des enfants, ont été évacués en bus d’Azovstal dans la ville ukrainienne de Mariupol, assiégée par les forces russes.

Echange de prisonniers

D’autre part, la vice-première ministre ukrainienne Irina Vereshchuk a déclaré vendredi que la Russie avait remis 41 personnes, dont 28 militaires, dans le cadre d’un échange de prisonniers avec l’Ukraine.

Vereshchuk a écrit sur l’application de messagerie Telegram qu’il était « particulièrement encourageant » qu’un éminent représentant de l’Église orthodoxe d’Ukraine figure parmi les personnes renvoyées en Ukraine.

    la source :
  • Reuters