SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 February 2023, Friday |

Massacre de Dnipro : Le bilan de l’attaque au missile russe s’élève à 21 morts

Le bilan d’une attaque de missiles russes contre un immeuble résidentiel de la ville ukrainienne de Dnipro est passé à 21 morts (dimanche 15-1-2023), tandis que les équipes de secours s’efforcent de rechercher des survivants sous un énorme tas de décombres.

Le responsable local Mykola Lukashuk a écrit sur l’application Telegram qu’au moins 35 personnes sont toujours portées disparues et que 73 autres ont été blessées.

Le bâtiment, situé dans la ville de Dnipro, dans le centre-est de l’Ukraine, a été partiellement détruit par une vague d’attaques lancée par la Russie samedi, la plus importante en deux semaines.

Sur le champ de bataille, les combats sont toujours concentrés autour des villes de Soledar et Bakhmut dans la région du Donbass, à l’est.

Dans sa déclaration dimanche sur les attaques de la veille, le ministère russe de la Défense n’a pas spécifiquement mentionné le ciblage de Dnipro.

« Toutes les cibles ont été touchées, et les missions de frappe ont été accomplies », a-t-il déclaré.

Et le Commandement militaire suprême en Ukraine a annoncé aujourd’hui, dimanche, que la Russie a lancé trois frappes aériennes, 57 frappes de missiles et effectué 69 attaques à l’arme lourde samedi. Les forces ukrainiennes ont abattu 26 missiles.

Les frappes de samedi ont touché des infrastructures vitales à Kiev et dans d’autres régions. Les responsables ont averti que cela réduirait l’approvisionnement en électricité de la capitale et de grandes parties du pays au cours des prochains jours.

Appel à envoyer plus d’armes

Dans son discours du soir, samedi, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a une nouvelle fois appelé ses alliés occidentaux à lui fournir davantage d’armes pour mettre fin au « terrorisme russe » et aux attaques contre des cibles civiles.

L’attaque de samedi a eu lieu alors que les puissances occidentales envisagent d’envoyer des chars de combat à Kiev, et elle intervient avant une réunion des alliés de l’Ukraine à Ramstein, en Allemagne, vendredi prochain, au cours de laquelle les gouvernements annonceront leurs dernières promesses de soutien militaire.

Samedi, la Grande-Bretagne a suivi les traces de la France et de la Pologne et a promis davantage d’armes à l’Ukraine, annonçant qu’elle lui enverrait 14 de ses chars de combat Challenger 2, ainsi qu’un soutien d’artillerie plus avancé dans les semaines à venir.

Il est probable que Moscou considère l’envoi de son premier lot de chars de fabrication occidentale à l’Ukraine comme une escalade du conflit. L’ambassade de Russie à Londres a déclaré que la décision d’envoyer des chars prolongerait le conflit.

Bataille pour Soledar

Dans la région du Donbass, dans l’est de l’Ukraine, que la Russie utilise comme point d’appui pour s’emparer de nouveaux territoires, les forces ukrainiennes se battent pour garder le contrôle de la petite ville de Soledar.

Sergueï Chervaty, porte-parole du commandement du district oriental, a déclaré à la télévision ukrainienne que les forces russes avaient bombardé la zone autour de Soledar et de Bakhmut 234 fois au cours des dernières 24 heures.

Vendredi, la Russie a annoncé que ses forces avaient pris le contrôle de Soledar, qui comptait 10 000 habitants avant la guerre, ce qui représente un progrès léger mais significatif en termes de moral pour les forces russes qui ont subi des revers sur les champs de bataille ces derniers mois.

L’Ukraine a insisté samedi sur le fait que ses forces se battaient toujours pour tenir la ville, mais les responsables ont reconnu que la situation était difficile compte tenu de l’intensification des combats de rue et de l’avancée des forces russes depuis différentes directions.

Reuters n’a pas encore pu vérifier la situation à Soledar.

Pour sa part, le président russe Poutine estime que ce qu’il appelle « l’opération militaire spéciale » en Ukraine évolue dans une direction positive et a espéré que les soldats russes réaliseront d’autres gains après Soledar.

Il a déclaré à la télévision d’État Rossiya 1 : « La trajectoire est positive. Tout se déroule conformément au plan du ministère de la Défense et de l’état-major général ».

    la source :
  • Reuters