SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2022, Wednesday |

Medvedev: l’adhésion de l’Ukraine à l’Union européenne ne peut être réalisée qu’avec l’approbation de l’OTAN

Le vice-président russe du Conseil de sécurité, Dmitry Medvedev, a déclaré que l’adhésion de l’Ukraine à l’Union européenne ne pouvait avoir lieu qu’avec l’approbation de l’OTAN.

L’expérience du Monténégro et de la Macédoine a montré que l’adhésion à l’Union européenne se faisait uniquement par l’intermédiaire de l’OTAN.

Il a également expliqué que Bruxelles dans son ensemble était également sous la direction de Washington, bien qu’il n’ait pas souhaité le reconnaître.

« Comment rejoindre l’UE sans l’adhésion à l’OTAN ? Sans le consentement du partenaire le plus important et en entrant dans l’alliance principale? »

« L’Ukraine voulait rejoindre l’Union européenne depuis longtemps », a déclaré Medvedev, notant qu’elle « voulait aussi rejoindre l’OTAN immédiatement, mais elle est revenue à la raison, et elle semble avoir réalisé que l’OTAN elle-même n’en veut pas ».

Kiev a demandé à plusieurs reprises et de toute urgence son annexion à l’Union européenne, en particulier après l’opération militaire de la Russie sur son territoire.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a annoncé le 18 mars que son pays était très proche de la transition, notant que l’avis de la Commission européenne serait prêt dans quelques mois.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, avait déclaré à l’époque que l’Ukraine était sur le point de rejoindre l’Union européenne.

Demande d’adhésion officielle

Le 28 février, la présidence ukrainienne a signé une demande officielle pour rejoindre immédiatement l’union des 27 nations en vertu d’une mesure spéciale parce que l’Ukraine se défend contre la Russie.

L’opération militaire de Moscou du 24 février sur le territoire voisin ukrainien a augmenté le nombre de pays au sein de l’Union soutenant l’adhésion de Kiev.

Cependant, le sommet de la semaine dernière est revenu et a anéanti ces espoirs ukrainiens, après que les dirigeants des 27 États européens réunis à Versailles ont souligné que le chemin vers l’adhésion à l’UE ne pouvait pas être rapide ou hâtif.

Cette question est très sensible et constitue même une ligne rouge pour la Russie, qui a appelé à plusieurs reprises à faire de l’Ukraine un « pays neutre » loin de rejoindre tout bloc occidental ou international, y compris l’Union européenne et, plus largement, l’OTAN.