SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 24 January 2022, Monday |

Ministre de la santé britannique : Nous devons coexister avec Corona par le biais de la « vaccination »

Il semble que le Royaume-Uni soit revenu à la confrontation féroce avec le virus Corona et ses nouveaux mutants, notamment Omicron, puisqu’il a enregistré aujourd’hui plus de 162 000 nouvelles infections par le virus Corona.

À ce sujet, le ministre britannique de la Santé, Sajid Javid, a indiqué, dans un communiqué publié aujourd’hui samedi, que l’imposition de nouvelles restrictions serait un dernier recours en Angleterre, malgré le nombre élevé d’infections par Omicron.

Les hospitalisations sont également en hausse, même si les autorités soulignent que le mutant Omicron semble être moins dangereux que le Delta.

« Le nombre (de personnes) dans les unités de soins intensifs est stable et ne suit pas actuellement la trajectoire que nous avons vue à cette période l’année dernière pendant la vague alpha », a déclaré Sajid Javid dans un article publié par le Daily Mail.

De plus, il a ajouté qu’avec une « situation beaucoup plus solide » pour le pays grâce à une campagne de vaccination massive, le gouvernement avait décidé de ne pas imposer de nouvelles restrictions pendant les vacances en Angleterre, contrairement à l’Écosse, au Pays de Galles et à l’Irlande du Nord.

Aussi, le ministre a souligné que « restreindre notre liberté devrait être un dernier recours », notant notamment « l’énorme coût sanitaire, social et économique des fermetures », appelant à « coexister avec le virus » par la vaccination et un arsenal de traitements et de tests intensifs.

Mais le ministre britannique de la Santé a admis que les établissements de santé seront « inévitablement » soumis à des pressions dans les semaines à venir en raison de la « forte augmentation » du nombre d’hospitalisations.

Et le journal Daily Telegraph a rapporté samedi que le gouvernement pourrait prolonger en janvier la recommandation de travailler à distance, en vigueur depuis la mi-décembre.

Le Premier ministre conservateur Boris Johnson a déclaré vendredi que l’objectif officiel de fournir une dose de rappel à tous les adultes avant la fin décembre avait été atteint et que plus de 70 % l’avaient reçue en Angleterre.