SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 November 2022, Sunday |

Mise en garde contre les tentatives d’Israël d’imposer de nouveaux faits à propos de la mosquée Al-Aqsa

Le Premier ministre palestinien Muhammad Shtayyeh a mis en garde contre les tentatives d’Israël d’imposer de nouveaux faits à la mosquée d’Al-Aqsa bénie, suite à la décision d’un tribunal israélien, aujourd’hui mercredi, d’autoriser des groupes juifs extrémistes à effectuer des prières dans ses cours.

Le Premier ministre a appelé l’administration américaine à tenir ses promesses de préserver le « Staus quo » en vigueur dans la mosquée Al-Aqsa bénie, et de ne permettre aucun changement.

Et il a souligné la poursuite de la coordination à cet égard avec la Jordanie, appelant les nations arabes et islamiques à prendre des positions sérieuses pour arrêter les mesures israéliennes qui constituent une violation grave de la première qibla des musulmans.

En outre, le Premier ministre palestinien a appelé les dirigeants israéliens à profiter des leçons du passé, rappelant ce qui s’est passé en 2017, lorsque des fidèles ont réussi à déjouer le dispositif des portes électroniques qu’Israël a placées aux entrées de la mosquée bénie.

Dans un contexte connexe, le porte-parole du Hamas, Hazem Qassem, a déclaré que la décision d’un tribunal sioniste d’accorder aux Juifs le droit d’effectuer des prières « silencieuses » sur le Mont du Temple constitue une agression flagrante contre la mosquée Al-Aqsa, et un pas sur la voie de la division temporelle et spatiale de la mosquée, et c’est une violation flagrante de toutes les lois et normes humaines.

Cette décision réaffirme la complicité du pouvoir judiciaire sioniste dans l’agression contre notre peuple et sa participation à la falsification des faits et des faits.

Qassem a ajouté que ces décisions sionistes ne changeront pas les faits de l’histoire et ne réussiront pas à effacer l’identité arabe palestinienne de la ville sainte.