SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 September 2022, Tuesday |

Monkeypox… Le premier cas a été enregistré au Moyen-Orient

Samedi, Israël a annoncé l’enregistrement d’une infection à monkeypox, la première au Moyen-Orient, après que plusieurs pays d’Europe et d’Amérique du Nord ont détecté des cas de la maladie, qui est endémique dans certaines parties de l’Afrique.

Un porte-parole de l’hôpital Ichilov de Tel-Aviv a déclaré à l’AFP qu’un homme de 30 ans avait été confirmé atteint de la variole du singe après son retour récent d’Europe occidentale avec des symptômes de la maladie.

Vendredi, le ministère de la Santé avait signalé que l’homme avait été en contact avec une personne infectée par le monkeypox à l’étranger, notant qu’un échantillon avait été prélevé pour examen et qu’il avait été placé en quarantaine à l’hôpital Ichilov, avec des symptômes bénins.

Le virus provoque des cloques sur la peau, mais est rarement mortel et est endémique dans certaines parties de l’Afrique centrale et occidentale.

Ces dernières semaines, des cas d’infection ont été détectés en Grande-Bretagne, en France, en Allemagne, en Belgique, en Italie, au Portugal, en Espagne et en Suède, ainsi qu’aux États-Unis, au Canada et en Australie, faisant craindre une propagation du virus.

Les symptômes de la maladie rare comprennent de la fièvre, des douleurs musculaires, des ganglions lymphatiques enflés, des frissons, de la fatigue et une éruption cutanée semblable à la varicelle sur les mains et le visage.

Le virus peut être transmis par contact avec des cloques cutanées ou la salive d’une personne infectée, ainsi que par contact et utilisation conjointe de literie ou de serviettes.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, les personnes atteintes de monkeypox se rétablissent généralement après deux à quatre semaines.

    la source :
  • AFP