SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 20 January 2022, Thursday |

Moscou s’inquiète de ce qui se passe au Kazakhstan…

La Russie a exprimé sa préoccupation face aux événements sanglants au Kazakhstan, décrivant ce qui se passe comme « une tentative de l’étranger de déstabiliser et de sécuriser le pays par la force ».

Dans un communiqué, le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré : « Nous considérons les récents événements dans un pays ami comme une tentative de l’étranger de saper la sécurité et la sûreté de l’État par la force… en utilisant des formations armées entraînées et organisées ».

Le communiqué poursuit: « La Russie affirme son adhésion aux obligations des alliés dans le cadre de l’Organisation du Traité de sécurité collective.

Il soutient l’adoption de mesures urgentes concernant la détérioration rapide de la situation politique interne et l’escalade de la violence au Kazakhstan… Nous poursuivrons nos consultations étroites avec le Kazakhstan et nos alliés de l’OTSC pour prendre des mesures supplémentaires en faveur de la lutte contre le terrorisme.  »

Pour sa part, l’Organisation du traité de sécurité collective a annoncé aujourd’hui, jeudi, que des forces de maintien de la paix ont été envoyées au Kazakhstan, et a confirmé qu’une unité des forces russes a déjà commencé à y accomplir ses tâches.

Le Secrétariat général a indiqué que les unités russes des forces de maintien de la paix « ont déjà commencé à accomplir les tâches qui leur sont assignées ».

Selon l’organisation, les forces de maintien de la paix comprennent des unités des forces armées de Russie, de Biélorussie, d’Arménie, du Tadjikistan et du Kirghizistan.

« Les principales tâches des forces de maintien de la paix de l’OTSC seront de protéger d’importantes installations gouvernementales et militaires et d’aider les forces de sécurité kazakhes à travailler pour stabiliser et normaliser la situation là-bas », selon le communiqué du secrétariat général.