SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 September 2022, Tuesday |

Muqtada al-Sadr lance une attaque contre le système judiciaire en Irak

Après avoir déclaré s’être tourné vers l’opposition après son échec à former un gouvernement, le chef de file de la mouvance sadriste, Muqtada al-Sadr, a lancé aujourd’hui, lundi, une attaque cinglante contre la justice irakienne, l’accusant de suivre le rythme de la « honteuses » du tiers de blocage, soulignant qu’il n’acceptera pas le retour de l’Irak au système des quotas.

Al-Sadr a déclaré dans un discours adressé au peuple irakien:« Le peuple souffre de la pauvreté. Il n’y a pas de nouveau gouvernement majoritaire qui puisse lui être bénéfique, et aucun gouvernement actuel ne peut le servir et lui être bénéfique ».

Il s’est demandé:« L’insolence a-t-elle atteint le point de perturber les lois qui profitent au peuple (votre œil est votre œil)? » En référence à la décision du pouvoir judiciaire d’abroger la loi sur la sécurité alimentaire.

« l’autorité a aveuglé leurs yeux sur le poids, la peur et le manque d’argent et d’âmes dont souffre le peuple, la domination des milices, la dépendance et les peurs de la normalisation et des épidémies.

Al-Sadr a poursuivi:« Je n’ai pas été surpris qu’un iota du tiers de blocage ait été bloqué et qu’il ait entravé la formation du gouvernement majoritaire ».

Al-Sadr a agité un journal de rue vers le cadre de coordination et a déclaré:« Les opprimés ont un rugissement dont vous ne serez pas à l’abri ».

Muqtada al-Sadr a annoncé sa conversion à l’opposition nationale, pour une durée de pas moins de 30 jours. Al-Sadr a déclaré dans un tweet hier:« J’ai été honoré que ceux qui m’appartiennent soient le plus grand bloc parlementaire de l’histoire de l’Irak, et j’ai été honoré de réussir à former le plus grand bloc de quotas croisés ».

Il a ajouté:« J’ai été honoré de compter sur moi-même et de ne pas dépendre de parties extérieures, et j’ai été honoré de ne pas recourir au pouvoir judiciaire pour gérer les besoins du peuple et les exigences de la formation du gouvernement ».