SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2022, Wednesday |

Nomination d’un expert des droits de l’homme au sein d’un membre permanent du Conseil de sécurité

Le Conseil des droits de l’homme de l’ONU a approuvé, à une confortable majorité, une proposition visant à nommer un nouvel expert indépendant sur les violations présumées des droits de l’homme en Russie, accusant Moscou de créer un « climat de peur » en embrassant la répression et la violence.

Dix-sept membres ont voté en faveur de la proposition contre six. C’est la première fois que le Conseil nomme un Rapporteur spécial chargé d’examiner le bilan en matière de droits de l’homme de l’un des cinq membres permanents du Conseil de sécurité.

Cela intervient après que les lois russes ont été renforcées pour punir les individus pour ce que Moscou considère comme ternissant la réputation des forces armées ou diffusant de la désinformation, ainsi que la fermeture forcée d’organisations de défense des droits de l’homme, y compris Memorial, qui a remporté le prix Nobel de la paix.

L’ambassadeur de Russie aux Nations Unies à Genève a déclaré que la résolution contenait « une série de fausses allégations ».

« Cette résolution est un autre exemple de la façon dont les pays occidentaux exploitent ce conseil pour atteindre leurs objectifs politiques ».

L’adoption de la résolution a été un soulagement pour les pays occidentaux qui ont subi une défaite historique en essayant d’adopter une résolution sur les violations des droits de l’homme en Chine.

Quelque 50 pays ont soumis le projet de résolution au Conseil basé à Genève, y compris tous les pays de l’UE à l’exception de la Hongrie, ainsi que les États-Unis, la Grande-Bretagne, l’Ukraine, le Japon et la Colombie.