SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 September 2022, Thursday |

« Nous répondrons immédiatement »… le président biélorusse menace les pays occidentaux

Le gouvernement biélorusse a soutenu la Russie depuis son invasion de l’Ukraine, qu’il a commencé le 24 février, et l’Ukraine et les pays occidentaux ont accusé l’allié du Kremlin d’aider les forces russes à attaquer les terres ukrainiennes à travers son territoire, et il a également eu une part du sanctions lancées par l’Occident contre Moscou.

Dans ce contexte, le président biélorusse, Alexandre Loukachenko, a explicitement menacé l’Occident si un pays attaquait son pays.

Loukachenko a déclaré, dans un discours prononcé à l’occasion de la fête de l’indépendance du pays, que « s’il y a une attaque contre la Biélorussie, son pays réagira immédiatement ».

Il a ajouté : « Il y a moins d’un mois, j’ai donné l’ordre aux unités des forces armées de cibler ce qu’on peut désormais appeler les centres de décision dans leurs capitales », mais il n’a pas expliqué exactement ce qu’il entendait par là, expliquant : « Est-ce que ne nous touche pas – nous ne te toucherons pas. »

Moscou et son allié Minsk se présentent à plusieurs reprises comme les victimes de politiques prétendument hostiles de l’Occident, et de l’OTAN en particulier.

Depuis fin février, on craint que la Biélorussie ne rejoigne officiellement la guerre aux côtés de la Russie.

Loukachenko avait déjà admis que dans les premières semaines de la guerre, des missiles russes avaient été tirés sur l’Ukraine depuis le territoire biélorusse.

Lors de son sommet de deux jours à Madrid, l’OTAN a décidé de renforcer considérablement son flanc oriental et d’entamer le processus d’acceptation de la Finlande et de la Suède en tant que membres.

Le président russe Vladimir Poutine a ensuite annoncé qu’il souhaitait répondre à l’éventuel déploiement de soldats de l’OTAN en Finlande en déployant également des forces russes.

    la source :
  • Al-Ain