SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 19 September 2021, Sunday |

Nouveaux détails sur l’évasion de 6 prisonniers palestiniens de la prison de Gilboa

Six prisonniers palestiniens ont réussi à s’échapper de la prison israélienne la plus fortifiée, ils partageaient la même pièce, et ils ont creusé un trou pendant un mois en utilisant une cuillère rouillée.

Le journal hébreu « The Jerusalem Post » a déclaré que « les six prisonniers évadés partageaient la même cellule, et qu’ils en ont creusé un tunnel pendant un mois, en utilisant une cuillère rouillée qu’ils ont cachée derrière un poster. »

Ensuite, le journal a expliqué que « la police israélienne étudie la possibilité que les fugitifs aient réussi à s’échapper vers la ville de Jénine en Cisjordanie ou en Jordanie. »

Selon le journal, trois des prisonniers qui ont réussi à s’échapper ont essayé de s’échapper des prisons israéliennes précédemment.

Aussi, le journal ajoute que le processus d’évasion des prisonniers palestiniens, qui a commencé à 3h30 du matin, a été découvert quand le fermier a vu les fuyards courir dans son champ, puis il a informé la police israélienne.

Le journal hébreu a cité un haut responsable de la sécurité qui a déclaré que cet incident est l’un des pires de ce type en Israël.

Dans un contexte connexe, le journal hébreu Yedioth Ahronoth a rapporté qu’il est possible que le processus de planification de l’évasion de la prison de Gilboa ait pris des mois ou des années.

Et le journal a ajouté : « Cela ne s’arrête pas seulement à l’évasion, mais à l’étape suivante, car les prisonniers savent que leur passage en Cisjordanie signifie qu’ils se trouvent dans les endroits les plus dangereux pour eux, car il y a une forte probabilité qu’ils soient arrêtés tôt ou tard. »

En plus, il a souligné que l’équation entre la prison de Gilboa et Jénine est étroite, car les prisonniers qui se sont échappés sont des résidents de Jénine, ce qui leur permet d’obtenir un soutien et une aide pour se cacher.

Le journal a souligné que ces derniers mois, la ville de Jénine est devenue le plus grand centre de résistance contre l’armée israélienne, avec d’innombrables militants et éléments prêts à se sacrifier pour la cause des prisonniers.

Le journal s’attend à ce que « toute recherche de l’armée israélienne à leur sujet entraîne une résistance armée, ce qui rend le processus de recherche difficile. »

Dans un contexte connexe, le journal a précisé que « les prisonniers en fuite ont plusieurs options, à savoir : obtenir un soutien extérieur sous forme d’armes et de munitions, et essayer d’enlever des Israéliens et de les soumettre à une libération en échange du transfert des prisonniers vers un pays arabe, et cela nécessite l’aide des responsables à Jénine. »

Et le journal a indiqué qu’ « il y a une autre option pour ces prisonniers, qui est qu’ils peuvent profiter de la frontière relativement rompue avec la Jordanie et la traverser ou fuir vers le Liban au nord. »

Le journal a noté que « l’option d’aller à Gaza est très éloignée, et le mur de séparation rendra la traversée difficile pour eux, mais le journal a confirmé que des prisonniers dans des opérations précédentes ont déjà réussi à le faire, et cette option existe, mais elle est faible. »

Le journal a conclu son rapport en disant : « Toute confrontation avec les prisonniers palestiniens en fuite ou le fait de les tuer en tentant de les arrêter, entraînera la riposte des factions de la résistance dans la bande de Gaza en tirant des roquettes sur Israël ou depuis le Liban et en nous entraînant dans une confrontation. »

À leur tour, les médias hébraïques ont confirmé que des unités d’élite ont été transférées à Al-Jalama « secteur de Jénine », en vue de vastes recherches pour les retrouver.

Selon les estimations à l’intérieur d’Israël, les prisonniers fugitifs sont arrivés là et une vaste opération de renseignement est en cours pour préparer l’opération militaire.

On estime également que les prisonniers fugitifs, à leur arrivée en Cisjordanie, ont reçu une assistance immédiate et ne chercheront pas à se réfugier dans les maisons de leurs familles maintenant, afin qu’elles ne soient pas prises d’assaut par l’armée.

Six prisonniers palestiniens avaient auparavant réussi à s’échapper des prisons israéliennes les plus difficiles d’accès, où Israël mène une vaste opération de recherche pour les atteindre et les arrêter à nouveau.