SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 December 2022, Sunday |

« Omicron » lève l’état d’alerte dans le monde

L’augmentation rapide du nombre de personnes infectées par le nouveau mutant « Omicron » dans le monde a conduit à prendre des mesures préventives et à relever l’état d’alerte, notamment à quelques jours des fêtes de Noël et du Nouvel An.

Aujourd’hui, mardi, la Nouvelle-Zélande a reporté la date qui devait rouvrir ses frontières internationales en raison de la propagation rapide du mutateur « Omicron » dans le monde, et plusieurs autres pays ont également réimposé des mesures de fermeture et de distanciation sociale.

Chris Hepkins, le ministre COVID-19 du pays, qui a imposé certaines des mesures anti-Covid-19 les plus strictes au monde, a déclaré que la Nouvelle-Zélande avait retardé le début d’un processus prévu de réouverture de ses frontières jusqu’à la fin février.

En Inde, le Premier ministre du gouvernement de New Delhi, Arvind Kejriwal, a appelé les citoyens à porter des masques et a exhorté le gouvernement fédéral à autoriser l’administration d’une dose de vaccin de rappel, alors que le pays a enregistré 200 cas de mutant Omicron dans 12 États.

À Singapour, le ministère de la Santé effectue des tests pour déterminer si Omicron a infecté un groupe suspect de personnes dans un gymnase, et le ministère a également averti que beaucoup plus de personnes pourraient être infectées.

Aux États-Unis, ont déclaré des responsables lundi, le mutant a coûté la vie à un homme non vacciné au Texas après que l’Omicron est devenu la souche dominante dans le pays.

Des citoyens ont fait la queue à New York, Washington et dans d’autres villes américaines pour se faire tester pour COVID-19 dans le but de savoir s’ils avaient l’infection avant de célébrer les vacances avec leurs familles.

La Corée du Sud, les Pays-Bas, l’Allemagne et l’Irlande faisaient partie des pays qui ont réimposé des fermetures partielles ou totales ou des mesures de distanciation sociale ces derniers jours.

Israël a ajouté les États-Unis à la liste des pays interdits de voyage en raison des craintes du mutateur « Omicron ».

Alors que le Koweït a déclaré qu’il exigerait que les arrivants reçoivent une dose de rappel si plus de neuf mois se sont écoulés depuis la réception de la deuxième dose.

Pour sa part, la Thaïlande a annoncé qu’elle réimposerait une quarantaine obligatoire aux visiteurs étrangers en raison de l’émergence du virus Corona, en raison des craintes de propagation du mutant « Omicron ».