SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 24 May 2022, Tuesday |

ONU : 2,7 millions de personnes déplacées dans le nord-ouest de la Syrie vivent dans des conditions catastrophiques

Plus de 90% des 3,4 millions de personnes ayant besoin d’aide dans le nord-ouest de la Syrie vivent dans des conditions difficiles ou catastrophiques dans une situation humanitaire qui se détériore, a déclaré l’ONU.

Certains des Syriens les plus vulnérables sont ceux du nord-ouest du pays, où il y a maintenant 3,4 millions de personnes dans le besoin, dont plus de 90% ont été évaluées par les Nations Unies comme ayant un besoin urgent ou catastrophique, en particulier 2,7 millions de personnes déplacées à l’intérieur du pays, a déclaré le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA), notant que la plupart d’entre elles vivent dans plus de 1 000 camps informels à la frontière avec la Turquie.

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA) a déclaré que le seul accès de l’ONU pour ces millions de personnes était par le biais d’une opération transfrontalière autorisée par le Conseil de sécurité de l’ONU par le point de passage de Bab al-Hawa, le dernier point d’entrée de l’ONU pour l’aide au nord-ouest de la Syrie.

« Bab al-Hawa est la dernière bouée de sauvetage qui empêche une catastrophe humanitaire pour des millions de personnes en Syrie », a déclaré le bureau dans un communiqué. Malgré les efforts continus pour livrer un petit nombre de camions à travers les lignes à partir de Damas, il n’y a pas d’autre solution que de fournir une assistance de cette taille et de cette ampleur.

Environ 1 000 camions d’aide de l’ONU traversent la Turquie vers le nord-ouest de la Syrie chaque mois, atteignant 2,4 millions de personnes par mois, a déclaré le bureau. Seuls 979 camions sont entrés en Syrie depuis la Turquie en mai, mais ils ont transporté un soutien important provenant des besoins alimentaires, des vivres, de la nutrition et de la santé.

Le premier lot se compose de plus de 53 000 doses de vaccin contre le Covid-19 via Kovacs vers le nord-ouest de la Syrie depuis la Turquie en avril, et le programme de vaccination a commencé le 1er mai, a déclaré le Bureau de la coordination des affaires humanitaires, selon le site Web de l’ONU.