SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 February 2023, Tuesday |

Organisations de défense des droits de l’homme: Israël a arrêté 7000 Palestiniens en 2022 dont 882 enfants

Israël a arrêté 7000 Palestiniens de Cisjordanie, y compris Jérusalem, et de la bande de Gaza au cours de l’année écoulée, dont 882 enfants et 172 femmes, ont annoncé dimanche des groupes palestiniens de défense des droits de l’homme.

Les institutions de la Commission pour les affaires des prisonniers et des ex-détenus, du Club des prisonniers palestiniens, de l’Association Addameer pour le soutien aux prisonniers et les droits de l’homme et du Centre Wadi Hilwa – Jérusalem ont ajouté dans leur rapport annuel : « L’année 2022 a été l’année la plus sanglante, et l’intensité des crimes et des abus, par rapport aux dix dernières années. »

« Dans certains cas, Israël a utilisé des membres de sa famille comme boucliers humains et a procédé à des arrestations dans le but de faire pression sur les poursuivants pour qu’ils se rendent, y compris leurs frères, amis, mères, épouses et enfants », ont déclaré les institutions dans leur rapport.

L’année dernière, Israël a lancé une opération de sécurité appelée « Breakwater » après une série d’attaques armées palestiniennes contre ses forces en Cisjordanie et les colons juifs qui, selon lui, visaient à arrêter les Palestiniens qui planifiaient des attaques.

« Le nombre de prisonniers dans les prisons d’occupation jusqu’à la fin de 2022 est de (4.700) prisonniers, dont (29) femmes, (150) enfants et près de (850) détenus administratifs, dont (7) enfants, deux prisonniers et (15) journaux », indique le rapport des établissements pénitentiaires.

Israël utilise une vieille loi britannique qui lui permet de détenir des Palestiniens sans procès pour une période renouvelable de trois à six mois, au motif qu’il existe un dossier secret du détenu.

Le rapport a souligné que « parmi les prisonniers (330) les prisonniers ont dépassé leur détention pendant plus de 20 ans, y compris (25) détenus depuis avant la signature de l’accord (d’Oslo), et ce sont les anciens prisonniers ».

Le rapport indique que les détenus les plus âgés sont « les deux prisonniers, Karim Younes et Maher Younis, qui sont détenus sans interruption depuis 1983, et leurs peines prendront fin ce mois-ci ».

Les institutions ont déclaré dans leur rapport qu’au cours de l’année écoulée, « l’occupation a émis (2409) des ordres de détention administrative ».

« Le nombre de détenus administratifs aujourd’hui est d’environ (850) détenus administratifs, dont (7) enfants, et deux prisonniers, notant que le nombre de détenus administratifs était au début de l’année dernière (500) détenus », ajoute le rapport.

« Le nombre de détenus administratifs est le plus élevé depuis plus d’une décennie », indique le rapport.

Israël arrête des Palestiniens de Gaza alors qu’ils franchissent des postes de contrôle vers Israël ou la Cisjordanie occupée, ou des pêcheurs de la bande de Gaza en mer.