SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 December 2022, Wednesday |

OTAN : la menace chinoise ne peut être considérée séparément de la Russie

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a déclaré que l’alliance ne devrait pas considérer la menace chinoise séparément de la Russie, l’adversaire géopolitique initial.

« L’OTAN est une alliance de l’Amérique du Nord et de l’Europe », a déclaré le secrétaire général de l’OTAN dans un entretien avec le Financial Times. Cette région est confrontée à des défis mondiaux, au terrorisme, aux cyberattaques et à la puissance croissante de la Chine… La Chine s’approche de nous », a-t-il déclaré, notant que la Chine menace la sécurité de l’Europe avec ses cybercapacités, ses nouvelles technologies et ses missiles à longue portée.

Selon le secrétaire général de l’OTAN, les questions relatives à la protection des pays de l’OTAN contre ses menaces seront « précisément » reflétées dans la nouvelle doctrine, qui décrira la politique de l’OTAN au cours de la prochaine décennie.

Il a ajouté que le nouveau concept stratégique était censé être adopté lors du sommet de l’OTAN à l’été 2022 et, selon le journal, la doctrine stratégique actuelle adoptée par l’OTAN en 2010 ne prévoit pas que la Chine soit une menace.

La Chine et la Russie ne doivent pas être considérées comme des menaces distinctes, a déclaré Stoltenberg, ajoutant que « par-dessus tout, la Chine et la Russie coopèrent étroitement l’une avec l’autre. Deuxièmement, lorsque nous augmentons les dépenses en technologie… Nous voulons dire les deux pays. »

L’OTAN devrait adopter une nouvelle doctrine stratégique de sa politique jusqu’en 2030 lors du prochain sommet, qui se tiendra l’année prochaine en Espagne.