SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 20 September 2021, Monday |

OTAN : Les talibans doivent mettre fin à la violence en Afghanistan et respecter leurs obligations internationales

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a souligné vendredi que l’alliance avait pour priorité de faire sortir les gens de Kaboul et de garder l’aéroport ouvert.

« La situation reste difficile et imprévisible », a déclaré M. Stoltenberg aux journalistes à l’issue d’une réunion virtuelle des ministres des Affaires étrangères des États membres de l’OTAN, ajoutant que « le principal défi auquel nous sommes confrontés est que les gens arrivent et entrent dans l’aéroport de Kaboul », précisant que l’alliance « est en contact avec les dirigeants talibans pour aider à l’évacuation, ce qui ne signifie pas une reconnaissance du mouvement. »

Il a ajouté que les talibans devraient respecter les droits fondamentaux de tous les citoyens afghans, notant qu’aucune nouvelle menace terroriste en provenance d’Afghanistan ne serait autorisée.

Il a également souligné que les Talibans devaient mettre fin à la violence en Afghanistan, respecter leurs obligations internationales et ne pas offrir de refuge à Al-Qaïda.

En ce qui concerne l’évacuation des ressortissants étrangers, il a souligné que 800 personnes de l’alliance participent aux opérations d’évacuation, soulignant la nécessité d’unir les efforts internationaux pour aider l’Afghanistan à surmonter la crise.

M. Stoltenberg a également exhorté une nouvelle fois les talibans à autoriser le passage en toute sécurité de tous les ressortissants étrangers et afghans qui cherchent à quitter le pays.

Il a ajouté que l’alliance prépare un rapport sur ce qui s’est passé en Afghanistan afin d’en tirer des leçons, soulignant que les alliés de Washington ont appelé à prolonger la période de retrait au-delà du 31 août, notant que le Pakistan a la responsabilité particulière de veiller à ce que l’Afghanistan respecte ses obligations.

Il convient de noter que l’aéroport de Kaboul a connu ces derniers jours un état de chaos, des dizaines de milliers de personnes ayant afflué pour tenter de fuir le pays à l’aide d’avions d’évacuation.