SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 February 2023, Tuesday |

Outre les Émirats arabes unis, quels sont les pays qui ont obtenu un siège non permanent au Conseil de sécurité ?

Vendredi, le Brésil, les Émirats arabes unis, l’Albanie, le Gabon et le Ghana ont été élus à l’Assemblée générale des Nations unies pour occuper cinq sièges non permanents au Conseil de sécurité en 2022 et 2023, et les diplomates ont estimé que les nouveaux membres pourraient poser des difficultés aux cinq membres permanents.

« Le Brésil et les Émirats arabes unis ont des positions difficiles en matière de politique étrangère, et l’Albanie, qui siégera au conseil pour la première fois de son histoire, est également membre de l’Organisation de la coopération islamique », a déclaré un diplomate, qui a demandé à ne pas être nommé. Il a ajouté que « les nouveaux membres, qui remplaceront en janvier Saint-Vincent-et-les-Grenadines, le Vietnam et l’Estonie, modifieront l’équilibre des pouvoirs au sein du conseil. »

« Cela va changer les choses », a déclaré un autre diplomate, qui a également demandé à ne pas être nommé. Il a ajouté que « le Brésil est une force qui succédera à la plus petite nation qui ait jamais participé au conseil. » Quant aux Émirats arabes unis, ils « jouent un rôle dans plusieurs conflits », faisant référence au Yémen et à la Libye.

Le Gabon et le Ghana remplaceront la Tunisie et le Niger au Conseil de sécurité en janvier.

Sur les 193 membres des Nations unies invités à voter lors des élections, le Brésil a obtenu 181 voix, les EAU 179, l’Albanie 175, le Gabon 183 et le Ghana 185. Après le retrait des candidatures de la République démocratique du Congo et du Tchad, il n’y a pas eu de compétition significative pour les cinq sièges.

Depuis des années, les groupes régionaux ont pris l’habitude de désigner à l’avance les candidats qui occuperont leurs sièges afin d’éviter toute concurrence entre leurs membres.

Quant à l’Union européenne, après avoir compté ces dernières années jusqu’à cinq membres au Conseil de sécurité, elle est menacée de perdre son influence puisqu’en janvier elle ne comptera plus que deux membres, la France et l’Irlande.

Le Conseil de sécurité compte 15 membres au total, dont cinq membres permanents disposant d’un droit de veto (les États-Unis, la Chine, la Russie, la France et le Royaume-Uni) et dix membres non permanents, dont la moitié est renouvelable annuellement.