SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 October 2022, Friday |

Ouverture de la frontière entre l’Éthiopie et le Soudan après près de 5 mois de fermeture

Un responsable éthiopien a dévoilé mercredi un accord avec le Soudan pour ouvrir les points de passage frontaliers dans le cadre du renforcement des relations populaires historiques et profondément enracinées entre les deux pays.

Le maire de la ville frontalière éthiopienne d’Al-Matamma, a déclaré à Al Ain que le point de passage « Al-Matamma- Al-Qalabat », qui relie les deux pays et est fermé depuis juillet dernier, sera ouvert aujourd’hui après un accord entre les deux pays.

Le maire a déclaré que la route avait été fermée par les autorités soudanaises à la suite de récents problèmes et escarmouches entre les deux pays, mais qu’un accord avait été conclu pour rétablir l’ouverture du principal passage terrestre reliant l’Éthiopie et le Soudan, ouvrant la voie à la circulation des personnes, des biens et du commerce pour les peuples des deux pays.

Le responsable éthiopien a attribué cette évolution aux efforts des parties, en particulier des autorités locales, des personnes âgées et des dignitaires, qui ont contribué à l’ouverture du principal point de passage reliant les deux peuples.

Au cours de la rencontre entre la délégation soudanaise conduite par le commandant de l’armée soudanaise dans la zone frontalière de Qalat, le général de brigade Bashir Saeed, et la délégation éthiopienne dirigée par le maire, il a été convenu que la route devrait être ouverte et que la vie normale des habitants des deux pays devrait se poursuivre à la frontière.

Le responsable éthiopien a souligné qu’il n’y avait pas de conflit entre les deux peuples, mais un nuage passager qui avait été surmonté par l’ouverture du passage frontalier et le rétablissement de la vie quotidienne et de l’activité frontalière.

Les Forces de défense soudanaises et éthiopiennes, les forces spéciales amhara et la police travaillent plus que jamais à l’instauration de la paix et de la stabilité entre les peuples des deux pays.

La semaine dernière, une délégation soudanaise de l’État frontalier soudanais du Nil Bleu a conclu une visite sur le territoire éthiopien, signant un protocole d’accord sur la sécurité et l’économie, le premier du genre après les tensions frontalières entre les deux pays.

Les autorités soudanaises avaient fermé le poste frontière d’Al-Qalabat entre le Soudan et l’Éthiopie dans la ville d’Al-Mutama à la suite de la disparition du commandant de la région militaire de Qalabat alors qu’il poursuivait les milices éthiopiennes qui avaient enlevé trois enfants soudanais à l’intérieur de la frontière.

Les relations entre Khartoum et Addis-Abeba ont été marquées par des tensions liées au redéploiement de l’armée soudanaise dans des zones que l’Éthiopie considère comme faisant partie de son territoire, dans une crise entachée d’escarmouches armées, tandis que les négociations entre les deux capitales sur le barrage d’Ennahda sont dans l’impasse.