SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 November 2022, Monday |

Pas de consensus au sein de l’OTAN sur les pourparlers avec la Russie

Le journal « Financial Times », citant une source à l’OTAN, a déclaré que les membres de l’alliance ne sont pas parvenus à un consensus sur les pourparlers avec la Russie concernant les garanties de sécurité et leur forme.

Selon le journal, les pays de l’OTAN ont acquiescé à la nécessité de négocier avec la Russie : les militaires occidentaux veulent « éviter le rejet direct » de la proposition de Moscou, et tentent donc de trouver des terrains d’entente mutuelle et de calmer la situation.

Bien que les responsables occidentaux rejettent presque toutes les propositions de la Russie.

Ils la considèrent « impossible, invraisemblable et incompatible avec les traités conclus après la fin de la guerre froide ».

« Le problème ici est que si vous dites non aux (propositions de Moscou), vous n’aurez pas de place pour les négociations », a cité le journal citant un diplomate de haut rang de l’OTAN anonyme.

Selon lui, les pays de l’Alliance et de l’Union européenne débattent encore de la manière de répondre aux projets d’accords.

Et le journal a poursuivi dans son article: « Certains chiffres officiels ont déclaré au Financial Times qu’il n’y a pas de consensus sur la façon dont les négociations vont se dérouler ou qui y participera.  »

Selon ces chiffres, il sera difficile de trouver des domaines dans lesquels des « négociations détaillées » pourront avoir lieu, car l’alliance rejette toute concession, qui pourrait « affecter la sécurité de ses membres ou la souveraineté de l’Ukraine ».