SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 November 2022, Sunday |

Pékin qualifie la démocratie américaine comme une « arme de destruction massive »

Pékin a qualifié la démocratie américaine d’ « arme de destruction massive », après le sommet virtuel sur la démocratie organisé récemment par le président américain Joe Biden.

« La démocratie est depuis longtemps devenue une arme de destruction massive utilisée par les États-Unis pour s’ingérer dans d’autres pays », a déclaré un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères dans un communiqué publié sur Internet, accusant également Washington de « provoquer des révolutions à l’étranger ».

De plus, la Chine a été exclue de ce « sommet de la démocratie » virtuel de deux jours, avec d’autres pays comme la Russie et la Hongrie, et a ouvertement accusé le président américain d’attiser les divisions idéologiques héritées de la guerre froide.

« Le sommet a également été organisé pour tracer des lignes de haine idéologique… et pour inciter à la division et à la confrontation », a ajouté le porte-parole chinois.

La Chine, pour sa part, a promis de « résister et de s’opposer résolument à toutes sortes de pseudo-démocratie ».

Le président américain Joe Biden a provoqué la colère de la Chine en invitant Taïwan, et non Pékin, à participer au « Sommet de la démocratie » organisé par Washington par vidéo et dont les travaux ont pris fin vendredi.

Et les tensions entre les deux plus grandes puissances économiques du monde se sont aggravées ces dernières années, à propos de la concurrence commerciale et technologique, des droits de l’homme, ainsi que sur la question du Xinjiang et de Taïwan.

Vendredi, les États-Unis ont imposé des sanctions à la Chine, visant notamment une entreprise technologique chinoise de reconnaissance faciale, l’accusant de surveiller la minorité musulmane ouïgoure du Xinjiang.

    la source :
  • RT