SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 November 2022, Sunday |

Pentagone: Nous ne connaissons pas la fin des pourparlers nucléaires avec l’Iran

Le Pentagone a confirmé mercredi que les pourparlers nucléaires à Vienne avec l’Iran leur fin est inconnu, soulignant qu’ils continuent de développer leur programme de missiles et continuent de menacer la navigation maritime dans le Golfe.

Le Pentagone a également confirmé que l’Iran continue de soutenir des groupes terroristes en Irak et en Syrie, notant que l’Iran a utilisé ses marches ces dernières années pour devenir plus menaçant.

Il a noté que les pourparlers nucléaires avec l’Iran traversent une phase difficile et que « nous ne connaissons pas leur fin », notant que les alliés de la région sont préoccupés par le comportement et les actions de l’Iran.

« Les missiles iraniens menacent les intérêts de l’Amérique »

Mardi, le porte-parole du Pentagone, John Kirby, a déclaré que le programme de missiles balistiques de l’Iran menaçait les intérêts américains.

Kirby a déclaré lors d’une conférence de presse que l’Iran avait développé ses missiles balistiques, ce qui préoccupe les États-Unis et doit être traité.

Pas de négociations sérieuses.

Sur le front nucléaire, les diplomates européens ont déclaré que les parties européennes n’avaient pas encore été en mesure de s’engager dans des négociations sérieuses avec l’Iran et que les positions de l’Iran étaient incompatibles avec les efforts visant à relancer l’accord nucléaire.

Alors que les espoirs de négociations nucléaires avec l’Iran s’estompent, Washington a proposé d’autres options si les méthodes diplomatiques échouent.

Des alternatives entre les mains de l’Amérique

Kenneth McKenzie, commandant du Commandement central américain, a déclaré que son pays disposait d’une très grande variété d’options militaires pour « dissuader » l’Iran.

De hauts diplomates français, britanniques et allemands ont déclaré lundi que les puissances occidentales n’avaient pas encore mené de véritables négociations avec l’Iran dans le cadre de négociations sur le sauvetage de l’accord nucléaire de 2015, et qu’à moins de progrès rapides, l’accord deviendrait bientôt « dénué de sens ».

    la source :
  • alarabiya