SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 14 August 2022, Sunday |

Pour la deuxième journée…Des morts et des blessés, et les combats continuent entre Israël et Gaza

Des avions israéliens ont bombardé Gaza et des militants palestiniens ont tiré des missiles sur des villes israéliennes aujourd’hui, 6 août 2022, alors que les combats se poursuivaient pour une deuxième journée, mettant fin à plus d’une année de calme relatif le long de la frontière.

Plus tôt, Israël a déclaré avoir lancé une opération spéciale contre le Jihad islamique palestinien et tué l’un de ses principaux commandants lors d’un raid aérien soudain mené en plein jour sur un gratte-ciel de la ville de Gaza.

Le ministère palestinien de la Santé a déclaré que les attaques israéliennes avaient tué neuf autres Palestiniens, dont au moins quatre membres du Jihad islamique et un enfant, et blessé 79 personnes.

En Cisjordanie occupée, l’armée israélienne a déclaré avoir arrêté 19 militants du Jihad islamique lors de raids menés pendant la nuit.

L’armée a déclaré que les militants palestiniens ont tiré au moins 160 roquettes à travers la frontière, certaines profondément en Israël vers le centre commercial de Tel Aviv. La plupart des missiles ont été interceptés et quelques personnes ont été légèrement blessées en se réfugiant dans les abris.

L’Égypte, les Nations unies et le Qatar ont entamé une médiation pour mettre fin à la violence, « mais il n’y a pas encore eu de percée », a déclaré un responsable palestinien au fait de ces efforts.

Un responsable de l’Autorité palestinienne, soutenue par l’Occident, a condamné les attaques israéliennes.

Le ministre des affaires civiles, Hussein al-Sheikh, a déclaré sur Twitter : « Nous condamnons fermement l’agression brutale contre notre peuple dans la bande de Gaza par les forces d’occupation israéliennes, qui visent les civils, les enfants et les infrastructures. Nous demandons à la communauté internationale d’intervenir et d’assurer la protection de notre peuple, et nous apprécions l’effort égyptien pour arrêter cette agression. »

L’escalade des combats dépend largement du Hamas, qui contrôle Gaza, et de sa décision de se joindre ou non au combat.

Les tensions se sont intensifiées la semaine dernière après l’arrestation par les forces israéliennes d’un dirigeant du Jihad islamique en Cisjordanie, ce qui a incité le mouvement à menacer de se venger.

Le Premier ministre israélien, Yair Lapid, a déclaré que les attaques de vendredi ont contrecarré une attaque immédiate et tangible du Jihad islamique.

La frontière a été largement calme depuis mai 2021, lorsque 11 jours de combats acharnés entre Israël et des militants ont tué au moins 250 personnes à Gaza et 13 en Israël.

    la source :
  • Reuters