SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 October 2022, Monday |

Pour la quatrième fois dans l’histoire…Un mouvement important de l’AIE

L’Agence internationale de l’énergie (AIE)a annoncé que ses États membres allaient libérer 60 millions de barils de pétrole des réserves d’urgence, dans le but de maintenir la stabilité du marché après la guerre Russie-Ukraine.

La décision, prise par les 31 membres du jury de l’agence, vise à « envoyer un message unifié et fort aux marchés pétroliers mondiaux, à savoir qu’il n’y aura pas de pénurie d’approvisionnement » en raison du conflit en Ukraine, selon un communiqué.

Le communiqué ajoute que les ministres « ont exprimé leur solidarité avec le peuple ukrainien et son gouvernement démocratiquement élu face à la violation effroyable et injustifiée par la Russie de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de l’Ukraine. »

Le communiqué souligne que cette invasion intervient « alors que les marchés pétroliers sont limités, que les fluctuations des prix augmentent et que les stocks commerciaux sont à leur plus bas niveau depuis 2014. »

C’est seulement la quatrième fois dans l’histoire que l’Agence internationale de l’énergie décide d’un prélèvement coordonné, depuis que les réserves ont commencé à être constituées à la suite de l’embargo pétrolier arabe en 1974.

Les États membres disposent d’un stock d’urgence de 1,5 milliard de barils de pétrole, et la quantité libérée constitue 4% des stocks, soit l’équivalent de deux millions de barils par jour pendant une période de 30 jours, selon l’agence russe « Sputnik ».

En novembre dernier, le président américain Joe Biden a annoncé le pompage de 50 millions de barils de pétrole en coordination avec d’autres pays importateurs d’énergie, mais cette mesure n’a eu qu’un effet transitoire sur les prix, qui ont continué à augmenter.