SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 December 2022, Thursday |

Pour mettre fin au conflit… un responsable américain se rendra la semaine prochaine en Ukraine et en Russie

Le département d’État américain a déclaré samedi que la secrétaire d’État adjointe pour l’Europe, Karen Donfried, se rendra la semaine prochaine en Ukraine et en Russie pour des discussions sur la situation à la frontière entre les deux pays.

Le département d’État a déclaré dans un communiqué que Donfried se rendra à Kiev et à Moscou entre lundi et mercredi, pour rencontrer de hauts responsables gouvernementaux et « renforcer l’engagement des États-Unis envers la souveraineté, l’indépendance et l’intégrité territoriale de l’Ukraine ».

Elle a ajouté qu’elle  » mettrait l’accent sur la possibilité d’avancer diplomatiquement pour mettre un terme au conflit du Donbass  » dans l’est de l’Ukraine  » par la mise en œuvre des accords de Minsk « .

Ces accords avaient été signés en 2015 pour mettre fin au conflit qui avait éclaté il y a un an dans cette région ukrainienne entre les forces de Kiev et les séparatistes pro-russes, mais ils sont restés lettre morte.

Samedi, les ministres des Affaires étrangères du Groupe des Sept ont entamé une réunion à Liverpool, dans le nord de l’Angleterre, pour montrer leur unité face aux « agresseurs mondiaux », dénonçant les manœuvres russes à la frontière ukrainienne.

Le président américain Joe Biden a déclaré plus tôt cette semaine à son homologue russe, Vladimir Poutine, que la Russie serait soumise à « des sanctions sévères, y compris des sanctions économiques », en cas d’escalade militaire contre l’Ukraine.

Washington souligne que la solution en Ukraine est liée à la mise en œuvre des accords de Minsk et propose sa médiation. Dans son communiqué de samedi, le ministère des Affaires étrangères a indiqué que cette médiation intervient « dans le renforcement du mécanisme normand », qui comprend l’Ukraine, la Russie, l’Allemagne et la France.

Mercredi et jeudi, Donfried se rendra à Bruxelles pour des consultations avec des alliés européens et des responsables de l’OTAN.